A la une

Comparution de 6 détenus dans l’affaire du triple meurtre des religieuses à...

Christian Claude Butoyi, ce jeune homme présenté par la police comme présumé assassin des 3 religieuses viennent de passer...

Deux poids deux mesures dénoncés par le MSD dans l’affaire des jeunes...

La Cour d’appel de Bujumbura siègera en audience publique lundi prochain. C’est pour instruire le dossier des jeunes du...

Les deux parents de la petite fille abandonnée à Ngagara convoqués

  Abandonner un enfant dans un véhicule bloqué est considéré comme une non-assistance à personne en danger. C’est ce que...

Recrudescence de l’homicide volontaire au nord du pays

3 personnes se sont suicidées en 2 jours dans les provinces de Kirundo, Ngozi et Kayanza. La cause serait...

Ils réclament la transparence au marché de Jabe

Les commerçants du marché de Jabe accusent les responsables de ce marché de les faires payer une somme de...

Vidéo du jour

Articles plus lus

  • Ingérence dans le travail de la justice dans l’affaire de l’assassinat du père du Général Ndirakobuca
    Ingérence dans le travail de la justice dans l’affaire de l’assassinat du père du Général Ndirakobuca

    L’association APRODH demande la libération immédiate des 3 membres de la famille d’Anselme Ntahondereye à Bukinanyana en province Cibitoke. Il s’agit de cet homme condamné par le Tribunal pour le meurtre du père de Gervais Ndirakobuca, chef de cabinet au Service national de renseignement. Le Tribunal de grande instance de Cibitoke avait pourtant décidé leur libération, mais la police a aussitôt arrêté pour la seconde fois ces 3 personnes.

    Ces trois personnes ont été arrêtées par la police à Cibitoke, il y a plus de 3 semaines. Ils étaient présumé coupables de

    Lu 528 fois En savoir plus...
  • Saisie contestée des véhicules remplis de manioc à l'OBR
    Saisie contestée des véhicules remplis de manioc à l'OBR

    Six véhicules de modèles Fuso chargés de manioc sec ont été consignés dans les entrepôts de l’OBR depuis ce jeudi matin. Les vendeurs de manioc sec affirment disposer de tous les documents exigés. Une nouvelle loi serait à l’origine de cette confiscation.  Mais les commerçants affirment qu’ils ne sont pas au courant de cette nouvelle législation.

    A l’Office Burundais des Recettes, Joah Katanga, directeur des douanes déclare qu’un agent de douane a le droit de saisir les marchandises s’ils les suspectent d’être frauduleuses. Toutefois, le contrôle et les enquêtes devraient se faire dans les brefs délais.    

    Lu 448 fois
  • Agathon Rwasa crie à la violation de la feuille de route pour les élections de 2015
    Agathon Rwasa crie à la violation de la feuille de route pour les élections de 2015

    Le pouvoir en place et la Commission Electorale Nationale Indépendante essayent par tous les moyens d’exclure certains hommes politiques du processus électoral. Ce sont les propos d’Agathon Rwasa, président du FNL, non reconnu par le ministère de l’Intérieur, suite aux déclarations du président de la CENI selon lesquelles les acteurs politiques ne sont reconnus par aucune loi burundaise. Pour Agathon Rwasa, le gouvernement et la CENI devraient plutôt laisser les partis politiques s’organiser librement pour les élections futures. Agathon Rwasa se base sur les conclusions de la feuille de route pour les élections de 2015 et les ateliers d’évaluation de novembre et de mai dernier où il a été recommandé que les partis politiques soient traités au même pied d’égalité que les acteurs politiques. En déclarant que les « acteurs politiques » ne vont pas être insérés dans les CEPI et les CECI,  la CENI se montre incapable de mener des élections inclusives et viole les articles 19 et 22 de la Constitution burundaise liés à l’abolition de la discrimination, continue Agathon Rwasa, président du parti FNL non reconnu par le ministère de l’Intérieur. Cet ancien chef rebelle se demande pourquoi les confessions religieuses et la société civile sont autorisées  à intégrer les CECI et les CEPI alors que les « acteurs politiques » sont exclus dans la formation de ces organes vitaux pour la surveillance et la crédibilité des élections. Pour lui, la CENI devrait être vigilante et ne pas tomber dans le piège du pouvoir parce qu’elle est appelée à organiser des élections pour tous.

    Lu 262 fois
  • Charles Nditije s’insurge contre l’exclusion des « acteurs politiques » dans les CEPI et CECI
    Charles Nditije s’insurge contre l’exclusion des « acteurs politiques » dans les CEPI et CECI

    Le parti UPRONA proche de Charles Nditije  estime que le terme acteur politique est une émanation du parti au pouvoir CNDD-FDD pour exclure certains partis politiques du processus électoral. Pour Charles Nditije, cela remet en cause les engagements que le gouvernement burundais a pris lors des différents ateliers organisé à l’endroit des hommes politiques. Charles Nditije trouve que cette politique d’exclusion a commencé avec le démantèlement des partis politiques suivi par le non respect de la parole donnée. Le gouvernement avait consentie à faciliter la tâche aux acteurs politiques dans leur organisation mais c’est le contraire qui se produit, continue Charles Nditije. Ce dernier ne comprend pas pourquoi les acteurs politique sont exclus des CEPI et des CECI au moment où les confessions religieuses et la société civile sont associées dans cette formation alors que cela n’est inscrit nulle part dans la Constitution ou dans le Code électoral. Ce qui n’est pas interdit est normalement autorisé, a conclu le président du parti UPRONA non reconnu par le ministère de l’Intérieur.       

    Lu 233 fois
  • Appel pressant à la coalition par Pancrace Cimpaye
    Appel pressant à la coalition par Pancrace Cimpaye

    Les partis d’opposition devraient se coaliser pour gagner les élections de 2015. C’est l’appel lancé par Pancrace Cimpaye, ancien porte-parole du parti Sahwanya FRODEBU. Dans une lettre ouverte à Léonce Ngendakumana, président de l’ADC-Ikibiri, il lui demande de former un vaste mouvement de rassemblement de l’opposition.

    Dans cette même lettre ouverte, Pancrace Cimpaye appelle Domitien Ndayizeye, Charles Nditije, Léonard Nyangoma, Manassé Nzobonimpa, Jean Minani, Hussein Radjabu, Agathon Rwasa et Alexis Sinduhije à se coaliser.

    Lu 233 fois

Défenseur des droits humains

Pierre Claver Mbonimpa,un grand défenseur des droits de l'homme au Burundi.

Comparution de Pierre Claver Mbonimpa

Plusieurs personnes sont venues soutenir Pierre Claver Mbonimpa lors de sa comparution.

Le président de l'APRODH alité à l'hôpital Bumerec

Pierre Claver Mbonimpa a demandé plus de 4 fois la liberté provisoire pour aller se faire soigner tout en restant à la disposition de la justice

A quand la vérité ?

Sœur Bernadette Bogia, Soeur Lucia Pulici et soeur Olga Raschietti assassinées dimanche 7 septembre à la paroisse catholique de Kamenge dite "Chez Buyengero"

Washington Manifestation

Manifestation à Washington des Burundais réclamant la libération de Pierre Claver Mbonimpa

Maison Blanche

Le Président Nkurunziza et son épouse reçus par le couple Obama à la Maison Blanche

Publicité

AMAKURU YO KUWA 18/09/2014

JOURNAL PARLE EN FRANCAIS DU 18/09/2014

TAARIFA YA HABARI YA 18/09/2014

KABIZI DU 18/09/2014

Appel d'offre

Annonces

Du nouveau sur le site web Burundinews

Bonjour à tous  Dorénavant, le site Burundinews est consultable à partir de ce lien. Seul un point entre Burundi et news a été retiré.  http://burundinews.free.fr/ (http://burundinews.free.fr/)  Bien cordialement  Gratien Rukindikiza

Vos suggestions

Qui est en ligne?

Nous avons 163 invités et aucun membre en ligne