Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Récurrence de la pénurie des produits pétroliers

samedi, 09 septembre 2017 10:58
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Les signes persecuteurs de la pénurie de carburant se manifestent déjà dans Bujumbura, la capitale. Les habitants de cette localité disent ne plus savoir à quel saint se vouer au moment où presque tous les produits de première nécessité se rarefient de plus en plus.

 

En faisant le tour de certaines stations-services de la ville de Bujumbura, le constat est que certaines stations-services ont du carburant de type essence tandis que d’autres ne disposent que du gazoil. A la station- service Burundi Petrolium au centre-ville en face des bureaux de l’ancienne radio Bonesha FM, il n’y’avait aucune goutte, à notre passage ce vendredi. Les sources sur place nous ont fait savoir qu’elle  totalise déjà trois jours sans carburant. La station qui se trouve tout près d’hôtel Novotel il y a l’essence, pas de mazout depuis ce jeudi dernier. A la station Mogaz au Quartier Asiatique près de Ciné-caméo, il n’y a pas d’essence, le mazout y est mais en quantité insuffisante.

 

Même à la station se trouvant à la 1ère avenue de la zone Musaga en commune Muha, nos sources signalent qu’ils ont peu d’essence qui peut se terminer à  tout moment et totalise 4 jours sans mazout.

 

Certaines sociétés précisent qu’ils ont été prévenu de faire des stocks car il y a une pénurie de carburant qui peut avoir lieu.

 

Les propriétaires des véhicules disent qu’ils craignent une revue à la hausse du prix du carburant à la pompe.

 

Les citadins demandent au gouvernement burundais de faire tout son possible pour que ce produit de première nécessité soit disponible.

 

La pénurie du carburant s’observe aussi dans la Province de Ngozi, de longues file d'attente de véhicules sur les stations- services s'observent. 

 

     

Lu 278 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 727 invités et aucun membre en ligne