Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Black-out sur l’assassinat des religieuses italiennes de Kamenge il y a trois ans

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Les trois soeurs italiennes tuées Les trois soeurs italiennes tuées

Les trois sœurs italiennes ont été tuées dans la nuit du 7 au 8 Septembre 2014. Dès lors,  le pouvoir de Bujumbura a sans cesse étouffé les enquêtes surtout en malmenant tous ceux qui voulaient apporter de la lumière sur ce triple meurtre puisque le dossier incriminait les hauts placés au sein du gouvernement et très proches collaborateurs du Président Pierre Nkurunziza.

 

Bob Rugurika, Journaliste et Directeur de la RPA qui a fait des investigations sur cette ignoble criminalité jusqu'à en être emprisonné affirme sans aucun doute que le pouvoir de Bujumbura a une importante responsabilité dans ledit dossier.

 

"A l’époque de l'assassinat de trois sœurs, le pouvoir de Bujumbura via sa police s'était précipité à présenter à l'opinion un homme qui est connu pour son handicap mental. Par après, le pouvoir a présenté un autre témoin qui a été arrêté dans le cadre des manifestations anti 3ème mandat du Président Nkurunziza, ce jeune a été contraint d'avouer sa responsabilité dans ce crime. A chaque fois que le pouvoir présente des présumés suspects, ça se limite seulement à des objectifs politiques. Le pouvoir se trouve dans une parodie de justice, ce qui prouve qu'il y a sa main dans ce dossier. La justice qui devait contribuer dans la manifestation de la vérité est prise en otage par ceux-là même qui sont pointés du doigt dans ce dossier",  explique Bob Rugurika, Directeur de la RPA

 

Bob Rugurika ajoute que ce dossier de trois soeurs italiennes n’aboutira jamais tant que le pouvoir de Bujumbura est en place.

 

"Tout récemment, j'étais en déplacement en Afrique du Sud, j'ai été en contact avec des hommes d'affaires qui connaissent bien le régime de Bujumbura, qui ont eu même des collaborations directes avec le Président de la République et son entourage. Ils m'ont dit être au courant de ce dossier et ils m'ont informé que parmi les raisons de ce triple assassinat figurent les croyances obscures. Ils m'ont dit que des gens avaient sollicité du sang des gens de couleur blanche et que le pouvoir a ciblé les trois sœurs italiennes qui habitaient à la paroisse de Kamenge. Je trouve qu'il y a absence de volonté du pouvoir de faire aboutir ce dossier pour des raisons précises parce que le plus haut sommet est impliqué dans ce dossier" réaffirme le Directeur de la RPA

 

Bob Rugurika précise qu'au sein de la famille de trois soeurs italiennes, au sein de l'Eglise Catholique et surtout au sein de la Communauté italienne, il y a des démarches en cours et d'ajouter que ce dossier est déjà entre les mains du Procureur Général de l'Italie et que le dossier est en train d'être traité.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 436 invités et aucun membre en ligne