Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Branle-bas du second tour du rapatriement volontaire des réfugiés de Nduta

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le deuxième tour de rapatriement volontaire des réfugiés burundais se trouvant au camp de Nduta en Tanzanie est prévu au cours de cette semaine. En tout 61 familles seront concernées. Et au Burundi, le HCR annonce qu’il pourra assister aux rapatriés pendant les trois premiers mois.

 

Ce deuxième round de rapatriement volontaire devrait se faire entre mercredi et jeudi de cette semaine. Depuis ce dimanche, les familles concernées se sont déjà regroupées dans un hangar commun situé dans la zone 15 du camp de Nduta. Durant toute la période d’attente, chacune de 61 familles devra remettre au HCR la maison qu’elle habitait. Elle ne sera admise au rapatriement qu’après inspection de cette dernière. Et ce lundi, encore 144 familles ont signé un acte d’engagement au retour volontaire. Ces familles sont toutes originaires des provinces du nord du pays. 27 de ces familles sont de la province de Ngozi, 66 de la province Karuzi, 14 de la province Kayanza et 37 de la province Kirundo.

 

Le HCR au Burundi annonce que les rapatriés seront assistés pendant une période de trois mois. 

 

‘’Nous ne sommes pas seuls. Il y a le PAM qui leur donnera de la nourriture pendant trois mois. La FAO leur donnera des semences .Nous pensons que pendant trois mois, ils pourront déjà récolter du haricot et la vie pourra continuer. On ne va pas les abandonner, non. Nous resterons à leurs côtés ensemble avec le gouvernement’’,  fait savoir  Abel Mbilinyi représentant résidant du HCR au Burundi

 

La toute première équipe des rapatriés burundais qui venait de la Tanzanie est arrivée au Burundi le 7 septembre 2017. Et au total près de 12.000 burundais du camp de Nduta sont candidats au rapatriement volontaire.     

Lu 220 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 444 invités et aucun membre en ligne