Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Washington contre la violation de l’Accord d’Arusha en matière des mandats présidentiels

Évaluer cet élément
(9 Votes)

Les Etats-Unis se montrent opposer au probable troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. Dans une conférence de presse animée mardi passé depuis Washington par l’envoyé spécial du gouvernement américain dans la région des grands lacs, les Etats-Unis estiment que l’Accord d’Arusha et la Constitution du Burundi n’autorisent pas à Nkurunziza de briguer un troisième mandat. Monsieur Russ Feingold dit que ceux qui veulent interpréter certaines dispositions constitutionnelles comme étant favorables au troisième mandat iraient à l’encontre de l’Accord de Paix d’Arusha. « L’Accord de Paix d’Arusha constitue le socle de la paix depuis ces dix dernières années », rappelle Russ Feingold qui regrette que l’esprit de l’Accord d’Arusha, signé sous la supervision de toute la Communauté internationale, n’est pas encore encré dans les habitudes des autorités politiques.

Même son de cloche chez l’ancien président de la République, Domitien Ndayizeye. « L’esprit de l’Accord de Paix d’Arusha ainsi que la Constitution burundaise sont effectivement clair sur l’impossibilité d’un troisième mandat présidentiel », indique cet ancien président de la République signataire de ces accords et de la Constitution en vigueur qui est du même avis que l’envoyé spécial du président américain. Pour Domitien Ndayizeye, l’actuel président ne doit pas tomber dans le piège de son entourage mais plutôt laisser émerger les cadres de son parti.

Lu 1728 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 70 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha