Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Le Ministère de la santé et l’OMS lancent une alerte contre le virus d’Ebola au Burundi

mardi, 07 août 2018 09:15
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Dr Thaddée Ndikumana, Ministre de la santé Dr Thaddée Ndikumana, Ministre de la santé

Déclaré en RDC dans une localité située à moins de 400 km du Burundi, le gouvernement du Burundi s’engage à renforcer les mesures de protection déjà existantes et à multiplier les séances de sensibilisation de la population sur les signes de cette maladie et les dispositions à prendre.

Selon le Docteur Walter Kazadi Mulombo, représentant de l’OMS au Burundi, la région concernée est l’épicentre du Nord-Kivu qui est plus ou moins à 400 Km de Bujumbura. D’où des mesures ont été prises d’urgence pour baliser ce virus. “ Il y a des voies directes. Il y a des taxis qui relient chaque jour Bujumbura à Goma. Il y a des vols réguliers, il y a des bus entre Goma et Beni. Goma elle-même est située à moins de 200 Km de l’épicentre. Comme vous le savez, le Burundi a élaboré son plan de contingence en Juin 2018 suite à la neuvième épidémie. Les activités préparatoires sont en train d’être mises en œuvre avec l’appui des partenaires, notamment la Banque Mondiale et l’Organisation Mondiale de la Santé.”

 

Et pour mieux s’assurer de la réussite de ces moyens mis en œuvre, des recommandations ont été émises. “ Nous demandons à ce que ces activités soient intensifiées à tous les niveaux selon la nouvelle donne, en particulier aux coins d’entrée. Les formations sanitaires autour des coins d’entrée, les radios et autres moyens de communication, tous les mécanismes doivent être mis à profit pour que nous maintenions le niveau d’alerte suffisant de sorte que, s’il y a un cas suspect, qu’il soit détecté à temps. Et surtout que les communautés puissent apprendre à reconnaitre les symptômes afin de se protéger en conséquence.”

 

Depuis l’annonce de la maladie en RDC, l’OMS, en tant que conseiller et appui au gouvernement, a conjointement initié un certain nombre d’activités avec l’appui financier de la Banque Mondiale, notamment la division du pays en 3 zones prioritaires qui bordent la RDC, le renforcement des mesures de contrôle au niveau des 11 points d’entrée. Et pour ce qui est du Burundi, le camp de traitement Ebola situé à Rukaramu qui pourrait accueillir des cas suspects a été réhabilité et équipé, sans oublier 3 ambulances qui ont été disponibilisés à l’aéroport international de Bujumbura, à Ruhwa et à Nyanza-lac, des frontières les plus fréquentées entre le Burundi et la RDC. Une équipe d’intervention rapide a également été formée par l’OMS.

Lu 466 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

15 novembre 2018

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 262 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha