La malnutrition et le manque d’un logement adéquat sont les principales causes de la mort de ces enfants burundais réfugiés au camp de transit de Kavimvira à Uvira en RDC. Les réfugiés de ce camp accusent une ONG locale de détourner les vivres et les médicaments qui leur sont destinés. 
Les députés proposent une baisse des taxes sur les produits vivriers. Cette demande a été formulée après la présentation d’un rapport des députés sur la saison culturale A et l’état d’assainissement de la ville de Bujumbura. De plus, les députés ont demandé au gouvernement burundais d’exonérer les produits vivriers importés afin qu’il y ait de la diversité sur le marché. 
Un enfant de deux ans et sept mois a succombé dimanche dans le camp de Kavimvira en RDC suite à une maladie de courte durée. L'enfant souffrait de malnutrition ; et les autres réfugiés burundais de ce camp se plaignent de manque d'assistance médicale. Les parents de cet enfant dénoncent une négligence médicale.
A Gitega, une pénurie d'eau persiste dans plusieurs quartiers du chef-lieu de la province. La Regideso avait pourtant promis d’étendre le réseau hydraulique et de construire de nouveaux points de captage d'eau depuis déjà quatre ans.  
Dans la commune Mwakiro en province Muyinga, la production de banane a été très bonne, selon plusieurs agriculteurs. Les producteurs font savoir que le manque de marché d'écoulement de leurs récoltes reste cependant problématique, les seuls commerçants qui achètent leurs productions étant les tanzaniens. Ces agriculteurs sont obligés de vendre ces bananes au pays voisin, suite à la conjoncture économique difficile au Burundi. 

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 158 invités et aucun membre en ligne