Cankuzo : Le nouveau cimetière situé à plus de 10 km du centre

lundi, 02 janvier 2017 17:28
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Dans la province Cankuzo à l’Est du pays, enterrer les morts en commune Cankuzo devient de plus en plus difficile depuis que l’ancien cimetière a été déplacé à plus de dix kilomètres de l’ancienne localité. La population demande que ce cimetière soit relocalisé à un endroit plus accessible, mais l’administrateur communal Innocent Nyandwi explique qu’il n’y a pas d’autres espaces pour cette fin.
 
Sur la colline Gatungwe, sous-colline Munazi en zone Cankuzo, c’est là où se situe le nouveau cimetière de la commune Cankuzo. Cet espace est très éloigné des ménages. La population de Cankuzo indique qu’il est très difficile d’y accéder, sans oublier la route qui est très glissante. 
 
D’habitude, certaines familles parvenaient  à préparer des cercueils pour les défunts et afin d’aider dans le transport du corps. Cependant, certaines personnes font désormais recours aux vélos pour transporter les corps sur une dizaine de kilomètres jusqu’au nouveau cimetière. 
 
« Non seulement le cimetière est plus loin, mais la route est aussi impraticable. C’est comme si nous jetons les nôtres dans la Ruvubu. Ceux qui ne possèdent pas de vélo pour transporter les défunts, les transportent sur la tête. Imaginez-vous transporter un corps de plus de 80 kilos sur la tête, sans oublier que les enfants ne sont pas concernés par cette activité et que les vieillards aussi ne participent pas à ces cérémonies », se plaint un habitant de Cankuzo. 
 
La population de Cankuzo indique que certaines familles vont jusqu’à enterrer les leurs dans leurs propriétés. Ils demandent à l’autorité administrative de revoir cette mesure.
 
« Nous demandons à l’administration de délocaliser encore une fois le cimetière en l’implantant par exemple à Mutukura dans les terres domaniales, et de réfléchir avant de prendre de telles décisions », ajoute un autre habitant. 
 
L’administrateur de la commune Cankuzo répond cependant par la négative. Innocent Nyandwi précise qu’il n’y a plus d’espace pour aménager un nouveau cimetière. 
 
« On a cherché un endroit le plus proche qu’on a pu trouver. Si quelqu’un a une propriété où nous pouvons mettre le cimetière, qu’il nous le dise », rétorque l’administrateur. 
 
Pour transporter par véhicule les corps des défunts vers le nouveau cimetière, il faut dépenser jusqu’à 500.000 francs, pour les familles qui le peuvent. 

Publicité

TAARIFA YA HABARI YA 26/04/2015

Qui est en ligne?

Nous avons 149 invités et aucun membre en ligne