Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La société Rugofarm désormais entre les mains du Gouvernement

mardi, 04 septembre 2018 06:43
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’exploitation agricole dans la propriété qui appartenait à la société RUGOFARM sera désormais assurée par le ministère de l’agriculture et de l’élevage. Annonce faite par le ministre Deo Guide Rurema. Mais les habitants de Cibitoke qui avaient des contrats de location des terres avec RUGOFARM gardent des inquiétudes quant à la collaboration avec la nouvelle équipe du ministère.

Ce lundi, Déo Guide RUREMA, ministre de l’agriculture et de l’élevage, a officiellement signifié à la population de la commune Rugombo que ceux qui exploitent la propriété qui fait objet de conflit entre le Gouvernement et la Société RUGOFARM seront sous la supervision du ministère. En réponse aux questions et inquiétudes des cultivateurs qui ont des contrats de location des terres avec RUGOFARM, Deo Guide RUREMA tient à préciser que la réponse sera communiquée après analyse des listes. « Nous allons analyser ensemble la liste des gens qui ont des contrats de location des terres avec RUGOFARM ou avec des particuliers. Vous comprenez qu’il s’agit d’une affaire qui ne peut pas avoir une issue ici et immédiatement. »

 

Le ministère de l’agriculture et de l’élevage fait également savoir que l’exploitation des champs dans cette propriété va se poursuivre à la normale, en attendant l’exécution du nouveau projet. « Nous avons annoncé que nous avons un nouveau projet à exécuter dans cette propriété. Dans ce projet, il sera précisé dans quel terrain on va cultiver le riz. Les concernés vont continuer à cultiver le riz sous la supervision du ministère. Il en va de même pour ce qui est des terrains destinés à la culture du coton ou à la culture du manioc. »

 

Malgré ce discours visant à les rassurer de la franche collaboration que leur offre ce ministère de tutelle, la population dit ne pas être rassurée, surtout en ce qui est de l’irrigation de leurs champs, laquelle irrigation leur était assurée par l’entreprise RUGOFARM. Les travaux d’exploitation agricole et de production de l’huile de palme dans cette propriété ont été suspendus par la justice à Cibitoke. Cinq employés de RUGOFARM sont aussi en prison.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

15 novembre 2018

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 219 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha