Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Hassan Ndayishimiye prépare les jeux olympiques alors que le Burundi est en “guerre”

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Pour la première fois dans l’histoire du tennis burundais, le pays est qualifié pour les jeux olympiques grâce à son numéro 1 Hassan Ndayishimiye. Au cours de l'année 2015, Ndayishimiye a participé sur le circuit ITF Futures, une série de tournois de tennis masculins professionnels organisés par la Fédération Internationale de Tennis (ITF) et a été sélectionné pour représenter le Burundi aux Jeux Olympiques de Rio 2016 en vertu d’être le joueur le mieux classé du Burundi au classement ATP Emirates. 
 
Agé de 21 ans, le numéro 1 burundais est 19ème africain et 929ème mondial. Hassan Ndayishimiye, qui exerce sa carrière dans une université américaine, n’a décroché son titre de joueur professionnel qu’en 2015 et participé dans sept épreuves de l'ITF Futures  au Mozambique, au Zimbabwe et en Turquie. 
 
 
Au Mozambique le numéro 1 burundais qui participait pour la première fois dans un circuit professionnel de tennis des séniors a surpris plus d’un quand il s’est qualifié pour les demi-finales en battant dans les quarts de finales Nik Scholtz qui était pourtant donné favori du tournoi, au moment où en Turquie Hassan Ndayishimiye a atteint les quarts de finale dans les F28 Futures à Istanbul. 
 
 
Au cours de cette saison, le burundais a forcé admiration car au total il a joué 4 quarts de finales sur les 7 tournois auxquels il a pris part avec un titre au Mozambique F1 Futures dans les jeux doubles. 
 
 
« Il est historique que Hassan ait été sélectionné pour représenter le Burundi dans les Jeux olympiques de 2016 et en 2015 aux Jeux africains » s’exclame Scott Kidd, le coach sénior de l’université américaine de Troy où Hassan poursuit ses études. Pour le numéro 1 burundais qui se réjouit de sa qualification, il s’agit « d’une occasion en or pour montrer une autre face du Burundi » au moment dit-il, où son Burundi natal traverse une crise sans nom.
 
 
Jusque-là, Hassan Ndayishimiye est le premier et seul burundais à avoir disputé les tournois de Grand Chelem comme Roland Garros, Wimbledon et US Open; des tournois auxquels il a participé alors qu'il était junior et où il s’était classé numéro 1 africain et 27ème mondial.
 
 
Le jeune prodigue tennisman rejoint dans la foulée une autre championne, Francine Niyonsaba détentrice du nouveau titre mondial indoor sur 800 mètres qui est aussi qualifiée pour les JO de Rio cette année de même que la marathonienne Diane Nukuri qui, tout comme Hassan, s’entrainent toutes deux à l’étranger. 
Lu 2227 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 713 invités et aucun membre en ligne