Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Cibitoke-Mabayi : Deux personnes assassinées, accusées de sorcellerie

mercredi, 11 janvier 2017 07:23
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Ce double meurtre émanerait des tracts sur lesquels sont marqués les noms d’individus accusés de sorcellerie. 
Les victimes sont Jean marie Ndikumana et Félix Baziwabo. Ces deux personnes présumées usant de la sorcellerie ont été tuées sauvagement ce mardi à coups de gourdins et machettes, par certains de leurs voisins résidant sur la colline Mageyo, zone Butahana, commune Mabayi province de Cibitoke.
 
Les informations qui nous parviennent de cette colline font état d’une vingtaine de tracts ramassées ici et là. « Leurs noms étaient déjà mentionnés sur ces tracts », indique un certain Jean, habitant de cette colline.
 
Les habitants de la zone Butahana rapportent aussi l’assassinat de Jeanine Nahayo, une femme agriculteur qui a été sauvagement assassinée la semaine dernière, également sur accusation de sorcellerie au moment où elle rentrait des activités champêtres.
 
« N’eut été l’intervention de la police qui a dû tirer, le corps de cette mère serait morcelé comme celui d’une vache devant le boucher », témoignent les autorités à la base sur cette colline.
 
Ils affirment que les auteurs du crime sont en prison au cachot de police de Mabayi.
 
La population de cette zone s’alarme des actes de violences devenues de plus en plus nombreux dans la commune Mabayi. Elle met en cause les conflits fonciers et règlements des comptes comme origine de ces tueries, déguisés en fausses accusations de sorcellerie.
 
Selon Jean Ngerageze, membre de la famille de Jeanine Nahayo, la femme a été victime des conflits fonciers. Ce sexagénaire et père de 6 enfants déplore ce comportement qui prend une ampleur considérable dans la province de Cibitoke.
 
‘’Personne n’a le droit de se faire justice’’
 
C’est la consternation du côté des activistes de la société civile dans la province de Cibitoke. Ces défenseurs des droits humains déplorent ces assassinats basés sur des croyances obscurantistes. 
 
Les autorités administratives à Mabayi promettent de travailler avec la police afin d’arrêter toute personne impliquée dans ces assassinats. Elles demandent à la population de ne plus se faire justice car, concluent-elles, même les personnes soupçonnées de sorcellerie doivent être traduites devant les instances judiciaires.
Lu 456 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 162 invités et aucun membre en ligne