Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Hausse sensible du minerval dans l'enseignement secondaire au Burundi

jeudi, 07 septembre 2017 06:33
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le minerval a été revu à la hausse dans l’enseignement secondaire au Burundi. Les Directeurs d'écoles s'en réjouissent au moment où les parents grognent, surtout que maintenant, la pauvreté a atteint un niveau élevé dans beaucoup de ménages.

 

Selon une ordonnance ministérielle signée ce mardi 5 Septembre 2017 par la Ministre de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique ; Dr Janvière Ndirahisha, le minerval vient de passer de 8.000 francs burundais à 15.000 francs burundais par élève et par an dans des écoles secondaires à régime d'internat, et de 3.000 francs burundais à 7.000 francs burundais dans des écoles secondaires à régime d'externat. 

 

Les parents et les élèves se lamentent de cette hausse de frais scolaire. ‘’Nous sommes dans une pauvreté extrême. En plus, la mesure est annoncée la veille de la rentrée scolaire ; période pendant laquelle nous avons des problèmes d'achat des cahiers, des uniformes scolaires et d'autres objets scolaires nécessaires. La mesure devrait être annoncée dès le début des vacances pour qu’on puisse se préparer en conséquence’’, explique un des parents contactés.

 

Néanmoins, les directeurs d'écoles, eux, s’en réjouissent. ‘’Le minerval que payaient les élèves était devenu insignifiant, vu la hausse des prix des denrées alimentaires pour les écoles à régime d'internat, des prix des  articles scolaires et des salaires du personnel payés par l'école’’, argumente un des responsables d’établissement scolaire au Burundi. 

 

Les directeurs des écoles à régime d'internat demandent aussi la revue à la hausse des subsides que le Ministère de tutelle leur donne ‘’nous aimerions que les subsides passent de 800 francs burundais par jour et par élève à 1.500 francs burundais par jour et par élève’’, ajoute ce directeur.

 

Mais à quelques jours de la rentrée scolaire programmée pour ce lundi, 11 septembre 2017, le Ministère de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique n'a pas encore disponibilisé les subsides du 1er trimestre; ce qui perturbe et inquiète les Directeurs qui doivent beaucoup d'argent à leurs fournisseurs de vivres. Ces derniers hésitent donc à leur approvisionner sans qu’ils ne payent leurs dettes.

Lu 416 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2015 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 88 invités et aucun membre en ligne