Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

Une rentrée scolaire des plus ratée

mardi, 11 septembre 2018 09:08
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Début ce lundi de la rentrée scolaire 2018-2019 sur tout le territoire national. Mais cette rentrée scolaire s’est heurtée à plusieurs difficultés dans différents établissements scolaires, tant au niveau du primaire que du secondaire. A Bujumbura, il s’est remarqué un problème de matériel didactique et de salles de classes.

Dans la zone Musaga, les élèves et les enseignants se sont présentés à l’école. Certains des enseignants qui prestent sur les établissements scolaires dans cette localité ont révélé à la RPA qu’ils ont débuté la rentrée avec plusieurs problèmes. Parmi eux, ils citent le manque des salles de classes, pour les classes de première année et sixième année. La situation se présente ainsi alors que les places dans ces classes sont beaucoup sollicitées par des nouveaux élèves et des redoublants.

 

A l’école primaire du Quartier Socarti située dans la zone Musaga en commune Muha par exemple, aux problèmes de salle de classe s’ajoutent celui du manque du matériel didactique. Pour pallier à ces difficultés, les responsables de cette école ont pris la décision d’exiger un sac de ciment à chaque nouvel élève qui vient se faire inscrire en vue de construire de nouvelles salles de classes, une mesure décriée par les parents. 

 

Un des parents rencontrés sur place a signifié qu’il vient de décider d’aller chercher une place ailleurs parce que son enfant n’a pas été admis au redoublement. Les enseignants ont proposée à sa famille d’aller attendre à la maison et de se présenter pour la passation des examens. Selon ce parent, faire attendre une fille de la sixième année à la maison risque de l’exposer à la débauche.

 

Sur d’autres établissements de la commune Musaga, les responsables ont exigés aux élèves d’apporter des bancs pupitres.

 

Ces responsables disent être débordés par les effectifs élevés dans les salles de classes.

 

A Kirundo, les élèves sont rentrés comme ils sont venus, faute de professeurs et de directeurs qui ont brillé par leur absence

 

C’est devenu une coutume, le premier jour de la rentrée scolaire est consacré aux travaux de nettoyage des classes. S’en suit l’installation des élèves dans leurs classes respectives. Mais cette fois-ci, au Lycée Technique Communal, les élèves sont rentrés chez eux avant l’heure car ni le directeur ni les enseignants ne s’étaient présentés.

 

« On est venu très tôt le matin pour pouvoir aller au salut du drapeau à 7h25 puis commencer les cours à 7h30. Mais curieusement, on ne sait pas ce qui s’est passé car même le bureau du directeur est resté fermé et seuls quelques professeurs se sont présentés. Normalement le premier jour d’école, on nous demande de faire la propreté. Mais aujourd’hui, rien n’a été fait. On a patienté jusqu’à 11h30 puis on est rentré. Même à l’école la fontaine, ils n’ont pas pu étudier car très peu d’élèves se sont présentés. »  Témoignent certains élèves

 

Les parents demandent à ce que prochainement, au lieu de laisser les enfants déambuler dans les rues, ces directeurs fassent une annonce repoussant le jour de la rentrée, vu qu’ils étaient occupés ailleurs.

 

« On pense qu’ils sont allés à Gatare car le président NKURUNZIZA s’y était rendu pour inaugurer le nouveau marché. Alors, pourquoi faire venir les enfants si c’est pour rentrer bredouille, sans savoir s’ils ont eu les places ou pas ? C’est vraiment dommage.» Déplore un des parents.

 

A Cankuzo, plusieurs élèves ne se sont pas fait inscrire faute de moyens. Pour cause, les directeurs d’écoles, en plus des uniformes, ont exigé une somme de 2.000 franc burundais à chaque élève, une situation dénoncée par les parents qui vivent déjà dans une situation précaire. C’est au moment où ces frais d’inscription ont été bannis par le ministère de l’éducation vu que la mesure de gratuité scolaire est toujours en vigueur.

Lu 134 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 165 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha