Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Les réfugiés burundais du camp de Nduta s’insurgent contre les actes de tortures cruelles qu’ils subissent de la part des éléments de la police du service national des renseignements du district de Kibondo. Ils dénoncent les coups et blessures dont ils sont souvent victimes. Et, parmi les conséquences de ces crimes figure la non possibilité de certains hommes à accomplir leurs devoirs conjugaux suite à l’endommagement de leurs organes génitaux.

Un membre du parti CNL en commune Butihinda de la province Muyinga a été battu puis castré par des jeunes Imbonerakure le vendredi 12 Avril. Ces derniers le soupçonnaient d’être en train d’enseigner les idéologies du parti d’Agathon Rwasa.

Un habitant de la colline Kavugangoma en commune Mwakiro est dans un état critique après avoir été tabassé par des Imbonerakure la nuit du 12 Avril. La victime venait du centre de santé de Rugabano pour visiter sa femme qui y était admise. La population de cette colline demande que le responsable de ces Imbonerakure soient punis conformément à la loi.

Neuf membres du parti CNL ont été arrêtés par la police le lundi 08 Avril en zone Maramvya de la commune Mutimbuzi. Les familles des victimes déplorent le fait qu’elles ignorent leur destination.

Son entourage l’accuse, depuis plus de trois mois, d’avoir engrossé son élève de la neuvième année. La décision de la révocation de cet enseignant, connu sous le nom de Fidèle Niyonsenga, est arrivée au sein de notre rédaction à la fin de la semaine.

Un commerçant burundais du camp de Nduta en Tanzanie a été arrêté ce dimanche 07 Avril par des agents chargés de la sécurité du camp, puis conduit dans un endroit jusqu’ici inconnu. Sa famille plaide pour qu’il soit relâché d’autant plus qu’elle n’a pas été informée du mobile de son arrestation.

Les membres du parti Cnl de la commune Mugina en province Cibitoke alertent sur la sécurité d’un des leurs arrêté ce mercredi par les Imbonerakure de cette localité avant d’être conduit en détention. Le crime reproché à ce citoyen serait d’avoir quitté le parti au pouvoir, le Cndd-Fdd pour se convertir en Cnl.

5 femmes burundaises réfugiées au camp de Nduta ont été violées ce 02 Avril par des bandes armées en dehors de ce camp. Elles se rendaient dans la forêt à la recherche du bois de chauffage. 4 des maris qui les accompagnaient ont été décapité après avoir été tabassés par ces malfaiteurs.

Un habitant de la colline Kirekura, zone Maramvya en commune Mutimbuzi est sans trace depuis le jeudi 28 mars. Ceux qui l’ont vu pour la dernière fois révèlent qu’il a été enlevé dans un bistrot situé à la 12ème transversale de ce même secteur puis embarqué à bord d’un véhicule de type Hillux aux vitres teintées.

Selon des journaux Kenyans, 25 jeunes femmes burundaises étaient hébergées aux domiciles de trois trafiquants kenyans. Elles attendaient leur transfert vers les pays asiatiques.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

18 avril 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 420 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha