Recherche

Amakuru yo ku wa 30 Ntwarante 2020

Journal du 30 Mars 2020

La responsable du parti Frobedu en province Bujumbura enlevée depuis une semaine

mercredi, 06 janvier 2016 08:25
Évaluer cet élément
(2 Votes)
Christa Bénigne Irakoze présidente de la Ligue des femmes du Parti d’opposition SAHWANYA Frodebu dans la Province Bujumbura est portée disparue depuis le 29 décembre 2015. Cette responsable politique a été enlevée par un officier de l’armée mais sa famille est sans nouvelles depuis. Elle craint que Mme Irakoze n’ait été exécutée.  
Selon nos informations, la responsable de la ligue des femmes du Frodebu a répondu à un appel téléphonique vers 9 heures 30 alors qu’elle était à son domicile sis Rubirizi, c’est dans la Commune Mutimbuzi de la province Bujumbura. Arrivée au lieu de rendez-vous fixé par son interlocuteur, Christa Bénigne Irakoze s’est retrouvée face à un groupe d’hommes armées dirigés par le commandant du camp de génie de combat situé au camp Muzinda en la personne du Lieutenant-Colonel Darius Ikurakure, très cité dans des actes de répression violente contre des civils particulièrement dans les quartiers du nord de Bujumbura. 
 
Notre source, proche de la famille de Mme Irakoze, affirme que cette femme a d’abord été torturée avant d’être embarquée dans le véhicule militaire de type pick-up : « Il y avait des militaires et d’autres de la documentation. Ils l’ont menacé de leurs armes et ont commencé par la tabasser ainsi que deux jeunes hommes qui l’accompagnaient. Ensuite, elle a été embarquée dans leur véhicule militaire, qui a pris la direction Mutakura. Depuis ce moment, on n’a aucune nouvelle» témoigne notre source.
 
Depuis ce jour du 29 décembre 2015, la famille de Christa Bénigne a sillonné tous les cachots de la ville d Bujumbura mais sans traces. En date du  1er janvier 2016, soit trois jours après son enlèvement, la famille de Mme Irakoze a eu une information selon laquelle elle subirait des tortures au cachot du Service National des Renseignements situé au quartier 10 de la zone Ngagara. 
 
Sa famille politique a également été alertée. Plusieurs responsables du parti Frodebu se sont activés pour chercher Mme Irakoze mais sans succès. Selon Léonce Ngendakumana, Président du parti de Ndadaye,  ils ont été informés de l’existence de plusieurs lieux de détention du SNR où des pratiques de torture sont devenues légion : « Dans  toutes les zones, nous avons appris qu’il y a des cachots où le SNR torture et massacre des gens. Ces cachots ne sont pas officiels, pour que les défenseurs des droits de l’homme ne sachent pas où et comment ces tortures se passent » dénonce le président de ce parti d’opposition.
 
Les membres de la famille de Christa Bénigne Irakoze et le Parti SAHWANYA-Frodebu pensent que cette femme Leader aurait déjà été exécutée par ses bourreaux, bien qu’ils n’aient toujours pas retrouvé le corps de la victime. 
Lu 4950 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 308 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha