Recherche

Amakuru yo ku wa 26 Ntwarante 2020

Journal du 26 Mars 2020

Des personnes torturées dans des conteneurs dans les locaux de la Regideso à Kigobe

jeudi, 25 février 2016 09:06
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Selon des habitants du quartier 6 de Ngagara, des hurlements et des pleurs se font entendre dans les enceintes de la REGIDESO-Kigobe, et cela depuis plus d’une semaine. Au premier jour, les habitants de cette localité imaginaient qu’il s’agissait d’une victime d’un accident de roulage, ce qui s’avèrera faux par après. 
 
Une source de la RPA raconte : « Le premier jour, nous avons entendu quelqu’un crier comme s’il était à l’agonie. Nous pensions qu’il s’agissait d’une victime d’accident car les cris semblaient provenir de la route reliant Kigobe à la Gare du Nord. Personnellement, j’ai eu un sentiment de pitié, mais il faisait tard vers 1 heure du matin! Je me suis résigné pour aller assister cette personne au matin. Mais à mon arrivée sur la route, j’ai été surpris de ne pas voir celui que je pensais être une victime d’accident. Je n’ai même pas vue une seule trace de sang » ajoute notre source. 
 
Bien que la victime n’ait pas été vue, le même évènement a repris la deuxième nuit, vers minuit. Les témoins de la RPA évoquent plusieurs personnes car les cris étaient différents. « Les voix ne sortaient pas bien ! On est convaincu que ces victimes étaient en train de subir des tortures dans un endroit fermé, pour que leurs voix ne soient pas entendues. Il est difficile pour des civiles comme nous d’assister quelqu’un qui se trouve à la REGIDESO où il y a des militaires, encore moins la nuit »nous indiquent d’autres sources.
 
Selon les informations recueillies,  des véhicules de types pick-up à double cabines sans plaque d’immatriculation viennent régulièrement sur la route séparant Kigobe du quartier 6 de Ngagara avec à bord, des personnes à l’agonie. Ces personnes y subissent des tortures sans noms pendant plusieurs heures. En quittant cet endroit, les mêmes véhicules transportent parfois certaines des victimes vers une destination non connue par nos sources.
 
Une autre source de la RPA témoigne que ces jours-ci, ils assistent à de nombreux mouvements de pick-up à double cabine, des fois accompagnées de voitures. « A leur sortie, ces véhicules transportent des ‘’choses’’ à l’arrière mais cachées de l’abri des regards par des couvertures noires » nous révèlent notre source.
 
Les habitants qui entendent parfois ces pleurs, hurlements et cris au secours disent qu’ils vivent le pire des cauchemars, et n’arrivent même pas à expliquer à leurs enfants qui demandent pourquoi les parents n’assistent pas ces gens en détresse. Les sources de la RPA affirment en effet : «  Nous devenons de plus en plus ridicules devant nos enfants ! Imaginez-vous quand les enfants demandent ce qui se passe, qui les empêche de dormir, et qu’on n’a aucune réponse ! Nous demandons avec insistance, que l’on mette fin à ces tortures dans les locaux de la REGIDESO-KIGOBE»! 
 
Plusieurs sources indiquent que les victimes sont les personnes régulièrement arrêtées dans les quartiers dits contestataires du 3ème mandat du Président Nkurunziza. Une position des  militaires du camp génie de combat de Muzinda, commandé par le Lieutenant-Colonel Ikurakure, assure la sécurité des installations de la REGIDESO et des environs, « mais aucun n’ose assister à ces personnes qui apparemment viennent y passer leurs dernières heures de vie », regrettent nos sources.
Lu 3509 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

28 mars 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 215 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha