Génocide au Burundi par Pierre Nkurunziza #StopThisMovie

La famille de Calixte Irankunda dénonce une disparition forcée après arrestation par le SNR

jeudi, 02 juin 2016 09:04
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis qu’il a été arrêté par le Service National des Renseignements, il y’a de cela deux semaines, Calixte Irankunda est porté disparu. La famille de cet homme originaire de la province Bujumbura se trouve dans le désespoir de ne plus le retrouver et craint qu’il n’ait été exécuté.

 

Selon les membres de la famille du disparu, ils n’ont aucune nouvelle de Calixte Irankunda depuis son arrestation le 14 mai dans la matinée. Les proches font savoir que le disparu a reçu un appel téléphonique d’un certain Léonidas Habarugira connu aussi sous le nom de Marcien Habarugira, un informateur du Service National des Renseignements qui aide souvent le SNR à arrêter des gens.

 

Nos sources ajoutent que Calixte Irankunda a été arrêté en Zone Kanyosha de la Mairie de Bujumbura, en face des bureaux de la Micro finance Coopec. Callixte  Irankunda a été emmené dans des conditions déplorables, « ses bourreaux se sont assis sur lui », selon toujours nos sources.

 

Sa famille fait savoir qu’elle a appris que Calixte Irankunda a passé la nuit du 14 au 15 mai dans les cachots du Service National des Renseignements, situé au quartier Rohero 1 en face de la paroisse Cathédrale Régina Mundi. C’est de ce cachot que la personne qui l’a fait arrêter, Léonidas Habarugira, a été libéré seul.

 

Depuis lors, la famille a mené des recherches partout mais sans succès. Elle reçoit en outre des informations incertaines selon lesquelles Calixte Irankunda serait détenu en province de Kayanza au nord du pays.

 

Autre fait qui inquiète la famille du disparu, c’est que Calixte Irankunda a déjà dépassé les 14 jours de détention préventive prévus par la loi pour qu’un détenu se présente devant le magistrat afin qu’il soit informé d’éventuelles charges et confirmé en détention ou remis en liberté. La famille du disparu se trouve aussi dans le désespoir et la peur grandissante chaque jour que Calixte Irankunda aurait été exécuté.

 

La famille de Calixte Irankunda demande aux organisations de défense des droits de l’homme locales et internationales de suivre de près le cas du disparu. Les proches affirment aussi que Calixte Irankunda est apolitique. En 2015, lors des élections générales, Calixte Irankunda était vice-président du bureau de vote de la Commune Muhuta, c’est en Province Rumonge.

 

Le bureau du Service National des Renseignements garde le silence sur le cas de Calixte Irankunda et son lieu de détention. Depuis le début de la crise liée au 3ème mandat, de nombreuses personnes ont été portées disparues dans des circonstances similaires après arrestation par des agents du SNR. Certaines des victimes ont été retrouvées assassinées, d’autres sont toujours recherchées.

Lu 1171 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2018 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 330 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha