Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Disparitions forcées et enlèvements font toujours parler d’eux au Burundi

mardi, 27 novembre 2018 10:52
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Un citoyen de la commune Mabayi, en province Cibitoke est porté disparu depuis ce dimanche. Arrêté par la police, sa famille craint pour sa sécurité surtout qu’il n’y a aucune trace de lui dans tous les cachots de cette province.

La victime en question s’appelle Ezéchiel Bankuwunguka. Il a été appréhendé par la police ce dimanche 25 Novembre alors qu’il se trouvait dans sa boutique.

 

Un des habitant de la commune Mabayi indique que depuis, personne ne sait où il est incarcéré. « Ce dimanche, la police s’est rendue sur le lieu de son travail situé au chef-lieu de la commune Mabayi. Au fait, il vend des produits alimentaires et des médicaments pour animaux. Ils l’ont arrêté et l’ont emmené avec eux. Il parait qu’ils lui ont demandé de leur donner sa carte mémoire. On ne sait pas ce qu’ils voulaient vérifier. Nous ne savons pas où ils l’ont ensuite conduit. »

 

Certains habitants de la commune Mabayi disent qu’Ezéchiel Bankuwunguka serait victime des photos qu’il aurait prises mercredi dernier au moment où la police était en train d’arrêter les conducteurs de taxis motos et de véhicules. « Selon les informations en notre possession, il aurait photographié les personnes qui étaient pourchassées par la police ce mercredi. A ce moment, la police faisait une rafle rigoureuse des conducteurs de taxis-motos et de véhicules. Nous pensons que cela a un lien avec cette arrestation. »

 

Inquiète pour la sécurité du leur, la famille d’Ezéchiel Bankuwunguka demande à la police de leur montrer où il est incarcéré, surtout qu’il reste introuvable dans tous les cachots de cette localité.

 

Le même dimanche, un jeune est enlevé par le responsable du SNR à Cankuzo

 

Arnaud Ngabonziza travaillait à la pharmacie du centre de santé Mwishinge. Nos sources dans cette localité révèlent qu’il a été enlevé par le chargé des renseignements dans la province Cankuzo Bonaventure Niyonkuru dans l’après-midi de ce dimanche 25 Novembre alors qu’il revenait de la messe dominicale. Les mêmes sources indiquent que le véhicule du responsable des renseignements à Cankuzo a coupé la priorité à la motocyclette à bord de laquelle se trouvait Arnaud. Tout d’un coup, témoignent toujours nos sources, les agents de transmission de Bonaventure Niyonkuru l’ont ligoté puis bandé les yeux avec un tissu de couleur rouge avant de l’embarquer vers une destination jusque-là inconnue. Ses proches disent craindre pour sa sécurité. Ils ont cherché partout pour au moins connaitre le lieu de détention du leur et l’infraction qui lui serait reproché mais en vain.

 

Pour rappel, deux membres du parti FNL de la coalition Amizero y’Abarundi ont été enlevés dans les conditions similaires à celui-ci et par le même cadre du SNR il y a plus d’un mois et restent sans traces jusqu’à aujourd’hui.

Lu 742 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 338 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha