Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Un jeune arrêté à Marembo pour avoir séjourné au Rwanda

lundi, 21 janvier 2019 21:31
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Arrestation dans la matinée de ce dimanche d’un jeune homme par des agents de sécurité en collaboration avec les Imbonerakure en zone Gisenyi de la commune Busoni dans la province Kirundo. Il a été arrêté lors d’une fouille perquisition opérée à son domicile. La victime venait de rentrer après quelques temps de séjour au Rwanda. Ce jeune homme est accusé de détenir illégalement une arme, même si la police n’a rien trouvé lors de cette fouille.

Ce jeune homme arrêté ce Dimanche matin est connu sous le nom de Clovis Ndikumana et habite sur la colline Marembo, zone Gisenyi en commune Busoni de la province Kirundo.

 

Les informations fournies par la population de cette colline révèlent que des militaires, policiers et Imbonerakure ont effectué une fouille perquisition au domicile de Juvénal Kamenyera, père de ce jeune garçon. Ce ménage était soupçonné d’avoir caché un fusil amené par Clovis Ndikumana en provenance du Rwanda où il venait de séjourner. Il est rentré de ce pays en date du 3 Janvier, révèle notre source à Marembo. Ce jeune a été appréhendé et conduit au cachot de la commune Busoni, bien qu’aucune arme n’ait été retrouvée dans ce ménage.

 

Selon les sources sur place, ce jeune homme a été transféré au cachot de la police judiciaire à Kirundo où il est actuellement détenu. Parmi ceux qui ont arrêté le jeune Clovis Ndikumana, à en croire les habitants de la colline Marembo, figurent un policier prénommé André surnommé Ndaribwaribwa, un Imbonerakure du nom de Wilson Ngaruye cité dans différents crimes commis à l’endroit de la population de cette colline ainsi qu’un officier de police judicaire en commune Busoni.

 

Contacté à ce propos, le policier prénommé André alias Ndaribwaribwa cité parmi ceux qui ont appréhendé Clovis Ndikumana affirme qu’ils l’ont arrêté sur un ordre leur donné : « Il faut demander aux autorités hiérarchiques parce que c’est un ordre qui est venu d’en haut », a répondu ce policier.

 

Nous avons également contacté Marie-Claudine Hashazinka, administrateur de la commune Busoni, mais elle nous a raccrochés au nez.             

Lu 711 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Fil d'actualité introuvable

Qui est en ligne?

Nous avons 215 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha