Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Les enseignants du Lycée technique de Gasorwe intimidés par leur Directeur

mercredi, 23 janvier 2019 20:37
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les enseignants du Lycée technique islamique de Gasorwe inquiets pour leur sécurité. Pour cause, le Directeur dudit lycée vient de demander un renfort auprès de l’administration locale et du chargé des renseignements en province Muyinga pour qu’ils l’aident à démasquer l’enseignant qui renseigne les médias sur ce qui se passe à cet établissement. Une situation alarmante pour certains enseignants qui craignent d’être victimes de leur appartenance politique.

Le Directeur du Lycée technique islamique de Gasorwe jure de se venger contre les enseignants qui ont informé les médias sur ce qui se passe audit lycée. Notre source à ce lycée révèle que ce directeur bénéficie du soutien du chef de la documentation à Muyinga dans ce projet. « Comme le directeur lui-même a eu peur, il a pris l’option d’intimider ses enseignants en disant que les chefs des Imbonerakure et la documentation au niveau provincial, sont en train de faire des investigations pour mettre la main sur celui qui donne des informations. » 

 

Les enseignants de ce lycée craignent que ces investigations ne soient subjectives pour mater ceux qui n’appartiennent pas au parti au pouvoir. Et de préciser que le directeur est soutenu par l’administration communale. « Il a peur d’être limogé. C’est pour cette raison qu’il intimide ses enseignants en leur disant qu’ils donnent des renseignements aux journalistes du magazine Humurq Burundi de la RPA. Nous craignons une répression à l’endroit des enseignants qui n’appartiennent pas à la même formation politique que ce directeur. » 

 

Contacté à ce propos, Léonidas Barutwanayo, directeur du lycée technique islamique de Gasorwe n’a pas répondu à notre appel. 

 

Ces menaces sont consécutives à la diffusion par la RPA de l’information sur la contribution de 2.000 francs burundais par enseignant que ce directeur leur a exigé. Une contribution destinée au parti présidentiel, selon les dires de ce directeur. Ce dernier a informé tout enseignant qui ne s’acquittera pas de cette contribution, qu’il ne pourra plus avoir aucun document administratif.

Lu 565 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Fil d'actualité introuvable

Qui est en ligne?

Nous avons 176 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha