Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Les burundais réfugiés à Nduta devenus impuissants suite aux traitements cruels leur infligés par la documentation tanzanienne

jeudi, 18 avril 2019 04:44
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Les réfugiés burundais du camp de Nduta s’insurgent contre les actes de tortures cruelles qu’ils subissent de la part des éléments de la police du service national des renseignements du district de Kibondo. Ils dénoncent les coups et blessures dont ils sont souvent victimes. Et, parmi les conséquences de ces crimes figure la non possibilité de certains hommes à accomplir leurs devoirs conjugaux suite à l’endommagement de leurs organes génitaux.

Les burundais du camp de Nduta disent être menacés par des agents du service de renseignements tanzaniens qui viennent les arrêter pendant la nuit pour aller les torturer. « Les réfugiés ciblés sont d’abord menottés. Après, ils les bandent les yeux avec un tissu opaque avant de les embarquer à bord d’un véhicule aux vitres teintées. »

 

Selon notre source à Nduta, les gens arrêtés sont ensuite conduits au cachot du service de renseignements où ils sont soumis aux différentes sortes de traitements cruels et inhumains. « Ils sont battus jambes et bras ligotés. Ils prennent ensuite du piment mélangé au sel pour le mettre dans leurs bouches, leurs nez ainsi que dans leurs orifices annaux. »

 

Selon les mêmes témoins, les organes génitaux ne sont pas épargnés. « Ils utilisent des pinces pour immobiliser leurs parties génitales. Après ils leur font des piqûres à l’aide des épingles. Certaines victimes ne sont plus à mesure d’accomplir leurs devoirs conjugaux. »

 

Les plus chanceux sont libérés moyennant de l’argent, avec pour consigne de ne jamais parler de leur calvaire.    

 

Lu 390 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

24 juillet 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 953 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha