Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Des Imbonerakure poursuivent leur terreur à Gasorwe

lundi, 27 mai 2019 09:51
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les habitants de la commune Gasorwe accusent l’administrateur de cette commune de couvrir les Imbonerakure dans leurs actes macabres. Le cas illustratif est celui de deux membres du parti CNL qui ont succombé aux blessures occasionnées par des coups leur assénés par ces jeunes affiliés au parti au pouvoir, le CNDD-FDD. Mais, au lieu de les réprimander, cet administratif les aurait plutôt remontés le moral.

Tout a commencé le 18 mai. Les Imbonerakure, en cadence, ont attaqué les ménages des membres du CNL et ont passé à tabac certains d’entre eux. Ce témoin raconte les faits. « Ils les ont passés à tabac en scandant des slogans de haine. Ces Imbonerakure ont emmené leurs victimes au bureau communal pour les emprisonner. Mais, l’Officier de la police judiciaire qui était de garde a refusé de les accueillir. Il les a obligés d’abord de les transporter à l’hôpital. »

 

Deux de ces fidèles d’Agathon Rwasa ont succombé des suites de leurs blessures. Selon notre source, l’administrateur de la commune Gasorwe a salué et encouragé l’acte commis par ces jeunes affiliés au parti CNDD-FDD. « Un membre du parti CNL a succombé de ses blessures samedi et un autre dimanche. L’administrateur a obligé ces Imbonerakure de les enterrer tout de suite. Après cette opération, il leur a dit d’aller prendre un rafraîchissement dans un bar se trouvant à Kunani. Il a dit que la facture sera payée par la commune. »

 

Alertée de la situation, une délégation provinciale est venue arrêter ces jeunes Imbonerakure mais le chef de zone Gasorwe les a prévenus avant de les aider à trouver une cachette. Un comportement décrié par la population qui continue à réclamer justice.

Lu 208 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 294 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha