Recherche

Amakuru yo ku wa 20 Munyonyo 2019

Journal du 20 Novembre 2019

Le droit de visite conditionné par les pots de vin au cachot de Nyanza-Lac

vendredi, 16 août 2019 10:08
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Grognes des habitants de la commune Nyanza-lac en province Makamba contre certains policiers en position au commissariat de ladite commune. Pour pouvoir visiter les leurs détenus au cachot de ce commissariat, ils doivent leur donner un petit montant.

 

C’est depuis le mois d’avril de cette année que cette extorsion d’argent à ceux qui vont visiter les leurs détenus au commissariat de Nyanza-lac a pris de l’ampleur.  Selon les habitants de Nyanza-lac, les policiers qui le font parlent de frais pour le crédit de communication.

 

« Au commissariat de Nyanza-Lac, les policiers ne facilitent pas la tache à ceux qui vont visiter les leurs en prison dans l’intention de leur soutirer de l’argent. Ils nous font payer entre 1000 et 2000 Francs burundais. Ils disent que c’est pour acheter les unités. »

 

Celui qui ne donne pas cet argent peut même rentrer sans avoir eu l’autorisation de voir la personne qu’il est allé visiter, témoignent encore ces habitants de Nyanza-lac

 

« Nous y allons souvent et la plupart du temp, ils nous font trainer juste pour qu’on paie cet argent. Ceux qui acceptent de donner les 1000 francs ou 2000, ils leur permettent de voir les leurs et restent avec eux le temps qu’ils veulent. »

 

Ces habitants de Nyanza Lac demandent à ces policiers de respecter le droit de visite garanti à tout prisonnier, et cela en accordant l’autorisation à leurs visiteurs sans aucune autre exigence.

 

Nous avons contacté le commissaire de police à Nyanza-Lac, Hassan Rumbeti, à propos de ces lamentations, mais ce dernier n’a pas daigné décrocher son téléphone.

 

Lu 304 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

21 novembre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 339 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha