Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Une fille victime de son appartenance politique à Bwambarangwe

mardi, 03 septembre 2019 19:24
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Une fille est alitée depuis ce lundi à l’hôpital Mukenke situé dans la commune Bwambarangwe de la province Kirundo. Elle et ses deux sœurs ont été tabassées par l’administrateur de la commune Bwambarangwe. Leur seul péché étant celui d’avoir participé aux cérémonies d’ouverture de la permanence communale du parti CNL par le président national de ce parti.

L’élève Joséphine Mfukamesabe du lycée communal de Gasorwe et âgée de 22 ans a été tabassé ce lundi par l’administrateur de la commune Bwambarangwe,  Fébronie Niyingabire.

 

Joséphine Mfukamensabe et ses deux sœurs à savoir Vestine Muhawenimana et Alphonsine Niyonsenga avaient répondu à une convocation de vendredi dernier de l’administrateur sur une plainte d’un employé de l’état-civil de la commune nommé Bigombero. Ce dernier accusait ces jeunes filles de lui avoir insulté. Une accusation non fondée selon des sources sur place car cet agent communal reprochait plutôt ces filles d’être membre du parti CNL. Par ailleurs, il leur avait promis d’en subir les conséquences. 

 

Les mêmes sources indiquent que ces jeunes filles seraient victimes d’avoir participé au sein du groupe Inkumbuzi aux cérémonies d’ouverture de la permanence du parti CNL au niveau communal, des cérémonies qui avaient été rehaussées par la présence d’Agathon Rwasa, président de ce parti au niveau national.

 

Aussitôt dans le bureau de l’administrateur ce lundi, ces jeunes filles ont été tabassées par l’administrateur qui accusait Joséphine Mfukamensabe d’être un irréductible. Le soir de ce lundi, cette dernière a été emmenée aux urgences à l’hôpital de Mukenke.

 

Ce mardi après-midi, elle a été hospitalisée après interrogatoire de l’officier de la police judiciaire Alexis Ahishakiye, du responsable communal de la documentation et du commissaire communal de police.

 

Certains membres de sa famille demandent que cet administrateur soit traduit en justice et que leur fille reçoive des soins nécessaires. 

Lu 116 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 347 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha