Recherche

Amakuru yo ku wa 15 Gitugutu 2019

Journal du 15 Octobre 2019

Double châtiment contre un élève membre du parti CNL

jeudi, 03 octobre 2019 22:12
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Un élève du lycée de Kinyovu en commune Nyamurenza de la province Ngozi a été passé à tabac puis renvoyé par le directeur de cette école. Il y a quelques jours, cet élève s’était battu avec les Imbonerakure qui l’avaient attaqué lorsqu’il rentrait à la maison.

Viateur Niyonkuru, c’est le nom de cet élève de la 3ème année, section langues au Lycée Kinyovu qui a été renvoyé par le directeur de cette école. Les témoins affirment qu’il a été renvoyé parce qu’il est militant du Congrès national pour la liberté. « Aujourd’hui, Alexis Ntunzwenayo, le directeur, en compagnie d’un enseignant du lycée de Kinyovu sont venus et ont trouvé cet élève en classe. Ils l’ont ensuite fait sortir et l’ont obligé de s’allonger par terre. Ensuite, ils l’ont frappé en lui disant que cette école n’est pas faite pour les membres du parti CNL. Ça nous a beaucoup étonnés », précisent les témoins.

 

L’élève Viateur Niyonkuru venait de passer deux jours en détention pour s’être battu avec les Imbonerakure selon toujours ce témoin. « Les Imbonerakure l’ont arrêté lundi dernier l’accusant d’avoir frappé leurs camarades alors que cet élève se défendait pour empêcher que ces Imbonerakure ne lui prennent ce que lui et son frère avaient acheté au marché. Ils l’ont arrêté et a été détenu ce jour-là. Mais par après, l’administrateur a demandé qu’il soit relâché ».

 

La famille de Viateur Niyonkuru demande sa libération afin qu’il puisse retourner à l’école car, selon elle, il est victime de son appartenance politique.

 

Contacté à ce propos, Alexis Ntunzwenayo, directeur du Lycée Kinyovu nie l’avoir malmené mais indique qu’il a besoin des pièces justificatives de sa libération. « Cet élève a été relâché.  Mais, je n’ai eu aucune pièce qui atteste sa mise en liberté pour qu’il ait, par la suite, le droit d’entrer en classe. Il s’est aussi mal comporté envers une personne qu’il a rencontrée en cours de route et cette personne nous a saisis. Nous avons appliqué le règlement scolaire et un retrait de 9 points en éducation. On n’est pas du tout en train de le maltraiter plutôt il est victime de son mauvais comportement. » a- t- il conclut.

Lu 161 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

16 octobre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 368 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha