Recherche

Amakuru yo ku wa 30 Ntwarante 2020

Journal du 30 Mars 2020

Les contributions aux élections violent le droit de circulation des burundais

vendredi, 06 décembre 2019 17:46
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Des barrières érigées par les Imbonerakure empêchent les habitants, qui n’ont pas payé assez pour les élections, de circuler dans différentes provinces du pays. Dans son rapport intitulé «Nos enfants restent le ventre vide pour qu’on paye », l’organisation Human Rights Watch parle des abus liés aux contributions forcées pour les élections de 2020 au Burundi.

Des barrières ont été érigées par les Imbonerakure partout dans le pays pour collecter les contributions pour les élections de 2020 selon Human Rights Watch. L’organisation affirme avoir interrogé plus de 50 personnes originaires des provinces Cankuzo, Cibitoke, Gitega, Karuzi, Kirundo, Muramvya, Muyinga, Ngozi, Rumonge, Ruyigi et Bujumbura Mairie.

 

Même si les ordonnances ministérielles évoquent un caractère volontaire de ces contributions, Human Rights Watch indique qu’elles continuent d’être collectées d’une manière forcée. Les Imbonerakure contrôlent tout passant pour vérifier s’il est en possession d’un reçu de contribution électorale. C’est la violation de la liberté de circulation, insiste Human Rights Watch.

 

Des personnes interrogées qui n’avaient pas de reçu ont déclaré avoir payé de l’argent sur le barrage routier ou avoir tout fait pour les éviter rapporte Human Rights Watch. Selon cette organisation, certaines femmes ont eu des difficultés pour se déplacer car elles étaient censées partager le reçu de leur mari et donc se déplacer avec lui. Cité par Human Rights Watch, Un Burundais de 16 ans de la province Cibitoke a dit : « Le président a annoncé que nous devions contribuer aux élections et les barrières ont été dressées le même jour ».

 

Dans son rapport de 54 pages, l’organisation Human Rights Watch indique que ceux qui ne s’étaient pas encore acquittés de ces contributions électorales ont été passés à tabac ou jetés en prison par les Imbonerakure qui gardaient des barrières le long des routes.

Lu 292 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

1 avril 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 209 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha