Recherche

Amakuru yo ku wa 24 Nzero 2020

Journal du 24 Janvier 2020

Un représentant du syndicat Sepeduc sous les verrous à Muramvya

mercredi, 15 janvier 2020 04:29
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Cyriaque Manirakiza Cyriaque Manirakiza

Arrestation ce lundi du président du syndicat des enseignants Sepeduc en province Muramvya. Appréhendé par la police, la retenue sur salaire des 500 francs pour la cotisation mensuelle à la coalition des syndicats Cossesona serait à l’origine de l’incarcération de ce leader syndical.

Cyriaque Manirakiza, enseignant au Lycée communal Shombo en zone Shombo en commune et province Muramvya, a été interpellé à son poste d’attache vers 11 heures ce lundi par le commissaire-adjoint de la police dans cette province.

Les informations en provenance de cette zone indiquent que l’enseignant Cyriaque Manirakiza en même temps président du syndicat des enseignants et professionnels de l’éducation, ‘’Sepeduc’’, en province Muramvya, a été ensuite conduit au cachot de la police judicaire de Muramvya où il est pour le moment détenu.

 

Les mêmes sources ajoutent que Cyriaque Manirakiza serait poursuivi par le fait que le syndicat Sepeduc dont il est responsable ainsi que ses membres dans cette province sont contre la retenue d’une somme de 500 francs burundais sur le salaire de chaque enseignant. Cette retenue initiée par la coalition spéciale des syndicats des enseignants pour la solidarité nationale, ‘’Cossesona’’, a été critiquée par pas mal d’enseignants arguant qu’ils n’ont pas été consultés.

 

L’arrestation de Cyriaque Manirakiza s’ajoute à celle des autres leaders syndicaux qui a eu lieu en date du 9 janvier dernier. Ces derniers sont Antoine Manuma, enseignant au Lycée Rutana et président du syndicat général du personnel de l’enseignement au Burundi ‘’Sygepebu’’ arrêté au chef-lieu de la province Rutana, ainsi que Gérard Niyongabo, président du syndicat des enseignants et professionnels de l’éducation Sepeduc, arrêté en zone Fota, commune Ndava de la province Muramvya.

 

Selon les informations fournies par certains enseignants, tous sont poursuivis pour le dossier concernant cette retenue d’une somme de 500 francs sur le salaire de chaque enseignant. Des sources dignes de foi font savoir que Victor Ndabaniwe président de la Cossesona en même temps conseiller au cabinet du ministre de l’éducation, Janvière Ndirahisha, serait derrière ces arrestations en cascade de ces leaders syndicaux. Emmanuel Mashandari vice-président de la coalition Cossesona affirme qu’ils ont saisi les organes judiciaires où ils accusent les responsables des syndicats Sygepebu et Sepeduc pour avoir publié des écrits sur les réseaux sociaux qui insultent les représentants de la Cossesona.

Lu 138 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

26 janvier 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 290 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha