Recherche

Amakuru yo ku wa 29 Ntwarante 2020

Journal du 29 Mars 2020

Un membre du parti Cnl incarcéré depuis début février n’a jamais comparu

jeudi, 19 mars 2020 20:14
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La famille de Willy Kelvin Nsengiyumva, militant du parti CNL de la province Kayanza incarcéré depuis le 3 février 2020, réclame justice pour le sien. Il a été arrêté accusé de détenir des armes à feu et d’enseigner aux rebelles leur maniement. Depuis son incarcération, il n’a jamais comparu.

Willy Kelvin Nsengiyumva est le nom de ce militant du parti CNL. Enseignant au Lycée Kabarore, il est également responsable du parti CNL en zone Rugazi de la commune Kabarore.

 

Selon des informations en provenance des membres du parti CNL à Rugazi, les Imbonerakure de la zone Rugazi ont d’abord demandé à Willy Kelvin Nsengiyumva d’adhérer au parti Cndd-Fdd. Une demande qu’il a rejetée. Après ce refus, les Imbonerakure ont décidé en date du 3 février de faire une fouille perquisition dans sa maison mais n’ont rien trouvé. S’en est suivi alors un montage comme l’indique ce militant du parti CNL. « Les Imbonerakure se sont organisés et ont cherché des choses qui pourraient justifier son arrestation. Ils ont décidé d’utiliser un non-membre du parti Cndd-Fdd, un certain Ntawuhora surnommé Gikona. Ils lui ont donné deux dynamites et deux anciens treillis militaires pour qu’ils les mettent chez Willy. Ces effets militaires ont été mis chez Willy en date du 2 février 2020. C’était le jour du marché ».

 

Le lendemain le 3 février, Willy Kelvin Nsengiyumva a été réveillé le matin par des policiers et des Imbonerakure. Ils lui ont dit qu’ils souhaitaient qu’il leur accompagne à son bistrot pour y faire une fouille perquisition. « Ils sont partis au bar de Willy. Un Imbonerakure prénommé Eslon a commencé à dire qu’il venait de découvrir des choses à l’intérieur du bistrot. Trois policiers et le commandant ont rejoint Eslon et ont vu ces effets militaires qui avaient été cachés à cet endroit au moment de la préparation du montage. Franchement ici chez nous sans vouloir mentir, nous ne connaissons même pas ce que c’est une dynamite. Ils l’ont arrêté sur champ », poursuit cette source.

 

Le même jour, ces policiers et Imbonerakure ont appelé le responsable du service national des renseignements qui a arrêté et acheminé Willy à Kayanza pour y être incarcéré pendant deux semaines. Après ces deux semaines, willy Kelvin Nsengiyumva a été transféré à la prison centrale de Ngozi. Depuis lors, il n’a jamais comparu.

 

Les militants du parti CNL en Zone Rugazi  demandent la libération de Willy Kelvin Nsengiyumva qui, selon eux, est victime d’un montage.

Lu 141 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 239 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha