Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Surpeuplement à la prison de Muramvya

vendredi, 15 février 2019 07:03

La capacité d’accueil de la prison de Muramvya est aujourd’hui dépassée de 10 fois. Ces mauvaises conditions de détention ont déjà entrainé des conséquences sur la santé des prisonniers.

Un réfugié burundais du camp de Nduta situé en Tanzanie est porté disparu depuis ce mardi. Assistant administrateur du MSF, ce réfugié s’est rendu à un rendez-vous lui fixé par son collègue tanzanien et est introuvable depuis. Aujourd’hui, sa famille craint pour sa sécurité.

Quatre personnes de la province Ngozi sont déclarées disparues depuis le début du mois dernier. Parmi ces victimes, un défenseur de droit de prisonniers au nord du pays membre de l’association volontaire pour les droits des prisonniers, AVDP en sigle.

Un habitant de la zone Rukaramu en province Bujumbura est introuvable depuis vendredi dernier. Jean-Claude Minani a été emmené de son domicile par un groupe de jeunes Imbonerakure et des policiers de la zone Musenyi, commune Mpanda en province de Bubanza. Personne ne l’a revu.

Les femmes d’ethnie Twa, réfugiées à Nduta en Tanzanie, demandent au HCR de leur accorder plus de protection. Ces réfugiées burundaises dénoncent, entre autres, le viol dont elles sont parfois victimes.

Un membre de la coalition Amizero y’abarundi a été sérieusement tabassé ce lundi par des Imbonerakure sur la colline Kabingo en commune Mwakiro de la province Muyinga. Les voisins disent qu’il aurait été battu pour avoir refusé d’adhérer au parti au pouvoir, le Cndd-Fdd.

Les enseignants du Lycée technique islamique de Gasorwe inquiets pour leur sécurité. Pour cause, le Directeur dudit lycée vient de demander un renfort auprès de l’administration locale et du chargé des renseignements en province Muyinga pour qu’ils l’aident à démasquer l’enseignant qui renseigne les médias sur ce qui se passe à cet établissement. Une situation alarmante pour certains enseignants qui craignent d’être victimes de leur appartenance politique.

Deux jeunes hommes de la colline Kabanga en commune Busoni de la province Kirundo ont été arrêtés par la police depuis Dimanche soir. Ils sont accusés de s’être enrôlés pour rejoindre les groupes rebelles en République Démocratique du Congo.La famille et les voisins crient à un montage orchestré contre ces jeunes.

Arrestation dans la matinée de ce dimanche d’un jeune homme par des agents de sécurité en collaboration avec les Imbonerakure en zone Gisenyi de la commune Busoni dans la province Kirundo. Il a été arrêté lors d’une fouille perquisition opérée à son domicile. La victime venait de rentrer après quelques temps de séjour au Rwanda. Ce jeune homme est accusé de détenir illégalement une arme, même si la police n’a rien trouvé lors de cette fouille.

Les habitants de la colline Maramvya, zone Kamaramagambo, commune Butihinda de la province Muyinga, s’insurgent contre la complicité et l’impunité entretenues par certains administratifs pour protéger certains membres du parti au pouvoir. Le cas le plus récent est celui d’un viol qui reste impuni alors que l’auteur est connu.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 293 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha