Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Complicité des administratifs dans la pénurie du carburant en province Cibitoke

jeudi, 25 juillet 2019 10:27
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Aucune solution n’est pas encore apportée à la carence de carburant dans la province Cibitoke. Sur quelques stations-services qui en disposent de temps en temps, les pompistes privilégient les autorités administratives et policières. Le reste des nécessiteux se lamente et déplore le fait que ces autorités revendent ce carburant sur le marché noir à un prix spéculateur.

Il y avait une semaine qu’on observe le manque de carburant de type essence en province Cibitoke. Ainsi, ce mardi 23 juillet, les habitants de cette province se sont réjouis de voir des camions citernes chargés de l’essence à destination de l’un des trois stations-services disponibles dans cette localité. Toutefois, notre source à Cibitoke affirme que seuls les administratifs avaient accès à cet or noir.

 

« L’essence a été distribuée à la station-service Intereptrol. Mais, avant de le distribuer, ils ont d’abord demandé l’aval du commissaire provincial de police prénommé Monfort. Se sont présentés par la suite le responsable de la documentation et le chef de poste de police en commune Rugombo. Plus de huit policiers ont présenté leurs bidons. En parallèle, le chef communal et celui provincial des Imbonerakure, ont présenté des bidons disant qu’ils sont envoyés par certaines autorités. Tout ce carburant est envoyé dans les communes Buganda, Murwi et ailleurs. » Indique notre source

 

Partant, les nécessiteux de l’essence en province Cibitoke accusent les administratifs de prendre les devants dans la vente de l’essence sur le marché parallèle. « La disponibilité du carburant ne dure qu’une journée. La raison est qu’il est acheminé ailleurs en grande quantité pour être revendu au marché noir à un prix exorbitant. Il est bien connu que ce sont les membres du parti CNDD-FDD qui font ce business. »  

 

Au moment où la pénurie du carburant est répétitive au Burundi depuis un bout de temps, la rédaction de la RPA a contacté à ce propos Talouk Bachir, le président directeur général de la société Interpetrol chargée d’importer le carburant au Burundi, il nous a répondu que le carburant est disponible, et que le problème réside ailleurs.

Lu 351 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 205 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha