Recherche

Amakuru yo ku wa 15 Gitugutu 2019

Journal du 15 Octobre 2019

La pauvreté source d’exode rural en province Gitega

dimanche, 06 octobre 2019 18:43
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La pauvreté sévit chez les habitants des collines environnantes de la ville de Gitega. Pour s’en échapper, les uns choisissent l’exode rural et d’autres préfèrent vendre leurs lopins de terre aux riches.

Mutobo, Mugutu, Kabogi, Rutegama, Masengo, Jimbi, Bwoga, Rweza sont les quelques collines environnantes de la ville de Gitega. Peuplées par une population à faible niveau de vie, les terres cultivables de ces collines s’amenuisent de plus en plus car les habitants n’ont d’autres choix que de vendre des lopins de terres de leurs propriétés. Ces lopins de terre sont achetés par des plus nantis pour y ériger des maisons. « Il y a par exemple les collines Zege, Rukoba, Bwoga,Masanganzira et Mashitsi. Les gens vendent facilement car c’est proche du centre et les habitants ont de l’argent. Même les autorités viennent les consulter et profitent de la misère de la population pour acheter ces propriétés. » Témoigne un habitant.

 

Malheureusement, l’argent qui provient de la vente de ces terres ne sert à rien à ces habitants. « Cet argent ne leur sert à rien car ils n’ont pas de projets comme le commerce par exemple pour améliorer leur niveau de vie. Ils continuent à vivre avec les mêmes problèmes surtout qu’ils ne peuvent plus trouver un espace pour cultiver alors qu’ils ont consommé tout l’argent. » Précise un administratif.

 

Terrassés par la faim, nombreux parmi ces habitants se rendent en ville à la recherche de petites tâches. Un phénomène d’exode rural qui touche autant les femmes que les hommes. « Ils sont de différentes catégories : Les femmes viennent pour voir s’il y a des gens qui peuvent les embaucher pour l’évacuation des immondices ou pour la lessive. Les hommes se rassemblent à Magarama dans un lieu appelé Kibomba toujours à la recherche de l’emploi. C’est là même que les gens qui ont besoin des techniciens ou des aides-maçons viennent les récupérer. » Ajoute un habitant.

 

Pour le moment, nombreux de ces habitants sont incapables de se nourrir deux fois par jour, se faire soigner ou envoyer les enfants à l’école.

Lu 179 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

16 octobre 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 321 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha