Recherche

Amakuru yo ku wa 24 Nzero 2020

Journal du 24 Janvier 2020

Les produits Brarudi devenus de plus en plus rares à Bujumbura

mardi, 07 janvier 2020 21:56
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’approvisionnement en produits Brarudi est conditionné par le versement des pots-de-vin en mairie de Bujumbura. En conséquence, ces produits sont vendus à un prix élevé. Les consommateurs des produits Brarudi demandent au gouvernement burundais de sortir de son silence pour régler ce problème de pénurie des produits Brarudi.

Certains propriétaires de bistrots en mairie de Bujumbura affirment qu’actuellement, ils sont obligés de payer des pots-de-vin aux grossistes des produits Brarudi pour être servi. Ce cabaretier du quartier Kamesa en zone Musaga dit que cet argent dépensé et les frais de transport sont ajoutés aux prix officiel quand ils les revendent. « Franchement il n’y a ni boisson alcoolisée ni limonade. Par exemple ici à Kamesa, les cabaretiers d’ici vont chercher les boissons au centre-ville et se retrouvent obliger de verser quelques frais comme pot-de-vin aux grossistes pour avoir au moins deux ou trois casiers. C’est-à-dire que les frais dépensés seront ajoutés au prix unitaire de chaque bouteille. C’est le même cas lorsqu’ils se dirigent vers Kora. Là également ils dépensent les frais de transport et le pot-de-vin pour avoir trois ou quatre casiers. C’est pourquoi les prix ont monté. », a- t- il indiqué.

 

Les consommateurs des produits Brarudi demandent au gouvernement burundais de sortir de son silence et qu’ensemble avec les responsables de la Brarudi trouvent solution à ce problème de pénurie des produits Brarudi. « Nous sommes très inquiets par la carence des boissons Brarudi. Nous demandons au gouvernement d’en discuter avec les responsables de la Brarudi pour régler la situation. Nous ne comprenons pas comment les prix ont monté alors qu’aucune ordonnance n’est sortie pour l’augmentation des prix. Qu’ils s’entretiennent pour avoir une meilleure production. », a insisté un consommateur.

 

La rédaction de la RPA a contacté le ministre du commerce, de l’industrie, et du tourisme, Jean-Marie Niyokindi, a refusé de s’exprimer arguant qu’il est en congé. Quant à la Brarudi, les chargés de la communication restent injoignables.

Lu 244 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

26 janvier 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 577 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha