Recherche

Amakuru yo ku wa 14 Ruhuhuma 2020

Journal du 14 Février 2020

Le monopole d’achat d’or de la banque centrale ouvre la voie à la fraude

mercredi, 12 février 2020 18:37
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Diminution de la production de l’or dans la province Cibitoke. Cela est confirmé par les orpailleurs de cette localité et les employés de la société Tanganyika Mining Burundi. Les raisons de cette diminution de l’or divergent selon les uns et les autres.

Les groupes qui font l’exploitation artisanale de l’or dans la province Cibitoke sont de deux catégories. Le premier groupe est la société Tanganika Mining Burundi, ce dernier a la concession d’exploiter l’or sur la colline Muhungu de la commune Mabayi. Cette entreprise russe n’a pas encore fait une année depuis l’ouverture officielle de ces activités.

 

Au départ, cette entreprise avait promis une production d’un kilogramme d’or par jour. Mais pour le moment, selon nos sources en province Cibitoke, la meilleure production de cette entreprise n’a été que de vingt-cinq grammes d’or par jour ces derniers jours. Très récemment, cette entreprise a procédé à la réduction de l’effectif de ses employés. La moitié de ses employés a perdu son emploi suite à cette chute de production. Même ceux qui ont gardé l’emploi font une alternance tous les quinze jours. Comme l’indiquent toujours nos sources au sein de Tanganika Mining Burundi, la production n’est pas du tout satisfaisante. Pour cause, les géologues se sont trompés lors de l’analyse du sol en affirmant que ce dernier regorge d’énormes quantités d’or.

 

La seconde catégorie est composée par ceux regroupés dans les coopératives. Cette catégorie vend l’or à ses propres clients et ces derniers se chargent du transport de cet or vers la ville de Bujumbura. Auparavant, cette catégorie pouvait vendre un kilogramme d’or par semaine. Mais pour le moment, elle ne peut même pas avoir plus de quinze grammes par semaine.

 

Par ailleurs, depuis que la banque centrale a eu le monopole d’achat et du commerce d’or, le prix d’un gramme d’or est passé de 120 mille à 80 mille francs burundais.

 

Suite à cette diminution de la production de l’or, le gouvernement soupçonne que ces exploitants de l’or vendent cet or frauduleusement. Soupçon appuyé par les orpailleurs qui révèlent que le monopole du commerce de l’or par le gouvernement a été décidée dans les années quatre-vingt et qu’à l’époque cela a provoqué la montée de la fraude de l’or. Selon nos sources qui faisaient le commerce de l’or à l’époque, beaucoup de commerçants ont été tués et par la suite le gouvernement a décidé de mettre fin à ce monopole.

Lu 143 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

23 février 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 362 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha