Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Une insalubrité qui fait craindre à Kamenge

lundi, 21 janvier 2019 21:21
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les chargés de la salubrité dans la zone Kamenge de la commune urbaine de Ntahangwa ne ramassent plus les immondices depuis deux mois. Pourtant, les habitants de cette localité indiquent payer régulièrement ce service. Grande est leur inquiétude parce qu’ils craignent d’attraper des maladies des mains sales. Les habitants de la zone Kamenge demandent alors aux organes habilités de trouver une solution rapide à ce problème.  

Les habitants de la zone Kamenge grognent contre les chargés de la salubrité. Pour cause, ces derniers viennent de passer deux mois sans venir enlever les immondices. Un des habitants de Kamenge témoigne. « La dernière fois qu’ils sont venus, c’était au mois de Novembre. Et voilà que nous sommes vers la fin du mois de Janvier. En principe, ces immondices doivent être enlevées deux fois par mois, c’est-à-dire la première et la dernière semaine du mois. Chaque ménage paie 2.000 francs par mois. Si une parcelle compte huit ménages, le service revient à 16.000 francs car tout le monde doit payer. »

 

Ces habitants ne comprennent pas pourquoi les chargés de salubrité viennent collecter les frais d’enlèvement des immondices chaque mois alors qu’ils ne les ont pas enlevés. « Lorsqu’ils viennent collecter ces frais, ils vérifient sur leurs listes d’arriérés. Je ne peux pas payer alors que les immondices sont toujours là, j’ai dit au chargé de cette collecte. Qu’ils viennent d’abord enlever ces immondices. Mais, au lieu de nous donner des explications crédibles, il m’a répondu que c’est pour donner le rapport du mois de décembre afin de clôturer le bilan annuel. C’est vraiment insensé », se lamente un de ces habitants.

 

Les habitants de la zone Kamenge craignent aujourd’hui d’attraper des maladies des mains sales à cause de ce manque d’hygiène. « Nous n’avons pas où mettre ces immondices. Tout le monde sait qu’il y a des véhicules chargés d’enlever ces immondices dans chaque zone. Nous craignons d’attraper des maladies des mains sales à tout moment comme ça a été le cas dans la zone Kinama où l’on signale des cas de choléra », se plaignent ces habitants.

 

Contacté à propos, Eddy-Paul Hakizimana, chef de zone Kamenge, s’est réservé de tout commentaire. 

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 284 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha