Recherche

Amakuru yo ku wa 29 Ntwarante 2020

Journal du 29 Mars 2020

Des dégâts non négligeables ont été enregistrés suite aux pluies de la nuit de ce mardi

mercredi, 18 mars 2020 17:28
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les pluies de la nuit de ce mardi ont causé des dégâts en mairie de Bujumbura ainsi qu’à l’intérieur du pays. Les habitants des coins les plus touchés indiquent que des maisons, du matériel et des champs ont été endommagés. Ce mercredi, les activités ont été paralysées dans certains quartiers de la capitale Bujumbura suite à ces pluies.

Vers 23 heures de ce mardi, de fortes pluies se sont abattues sur différents quartiers de la Mairie de Bujumbura. Ces pluies ont causé d’énormes dégâts. Le matin de ce mercredi, plusieurs activités étaient  paralysées dans les quartiers touchées. En zone Buyenzi, les habitants évoquent d’énormes  dégâts matériels. « A la 3ème avenue, quatre maisons ont été détruites et l’eau se déversait dans les kiosques et a abimé tout ce qui était à l’intérieur. A la 10ème avenue, c’est le pire. Plusieurs maisons sont à terre. Des organisions dont la Croix-Rouge sont intervenues. Dans un premier temps, ils vérifiaient s’il n’y aurait pas de morts sous les décombres », précise un habitant de la place.

 

Les habitants de la zone Kanyosha ont, eux aussi, enregistré des pertes considérables. « Il y avait de fortes pluies. Les marchandises stockées au bord de la route ont été emportées. Les ponts ont été détruits. Le matin, les habitants étaient en train de les reconstruire à nouveau. La situation était grave. Les maisons, les caniveaux, les effets ménagers, tout était noyé dans les eaux de pluie. C’est vraiment dommage », s’est plaint un habitant de Kanyosha. 

 

D’autres quartiers de la Mairie n’ont pas été épargnés. Des dégâts se sont observés dans les quartiers Kinanira, Kizingwe, Kajiji, Nyabugete, Buterere, et Carama. Là aussi, les maisons et les ponts ont été détruits par ces pluies. Les habitants de la municipalité de Bujumbura demandent aux autorités habiletés d’œuvrer à ce que les caniveaux d’évacuation des eaux de pluies qui traversent la mairie soient réaménagés.  

 

A l’intérieur du pays à l’instar de la province Rutana, les riziculteurs se plaignent de la rivière Muyovozi qui a emporté leurs cultures. Ils disent qu’ils n’espèrent plus une bonne récolte durant cette saison culturale à cause de ces fortes pluies.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 305 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha