Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Le tribunal de grande instance de Bubanza a acquitté le policier accusé d’avoir assassiné un citoyen nommé Jean Claude Nizigiyimana surnommé Kiraya qui est mort après avoir été tabassé par des policiers. Les habitants de Gihanga indiquent toutefois que ce policier en détention serait un bouc émissaire. Ils pointent du doigt le policier chargé de la logistique.

La corruption est l’un des fléaux qui handicapent l’appareil judiciaire burundais. Loin d’être indépendante, la justice burundaise favorise l’impunité et les justiciables en sont victimes.

La lenteur observée dans l’exécution de jugements est l’une des causes de la surpopulation carcérale dans différentes maisons de détention. Les prisonniers politiques sont les principales victimes de cette lenteur qui handicape le bon fonctionnement de l’appareil judiciaire burundais.

Les arrestations arbitraires sont de plus en plus devenues monnaie courante au Burundi. Pourtant, la législation burundaise est claire sur les personnes habilitées à arrêter les gens en conflit avec la loi. Une procédure qui n’est pourtant plus observée.

Certaines personnes qui ont déjà saisi la commission des terres et autres biens se plaignent par rapport aux prestations de cette commission. Elles font savoir que ladite commission n’accomplit pas convenablement la mission lui assignée, surtout celle de réconcilier les citoyens.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 227 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha