Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Le chef de poste Musaga accusé de meurtre

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La population de la zone Musaga réclame l’arrestation du chef de poste de police dans cette zone pour ensuite le traduire devant la justice. Dans la nuit du mardi 16 Avril, cet officier de la police burundaise a tué par balle un résidant de cette zone.

Glaris Ahishakiye surnommé Gaga habitait à la 9ème avenue de la zone Musaga. Il a été tué fusillé par le chef de poste de police de cette même zone, le major Désiré Manirambona, c’était dans la nuit du 16 Avril dernier.

 

Avant son assassinat, la population de la zone Musaga révèle que Glaris Ahishakiye dit Gaga s’est disputé avec un autre jeune qui lui devait une somme d’argent. Ils se sont mis ensuite à se battre et les militaires en patrouille sur la 2ème avenue sont intervenus. « C’était 22 heures quand la bagarre a éclaté. Le jeune homme en question lui devait 30 mille francs. Les militaires sont intervenus pour séparer les deux garçons. Ils ont ensuite appelé le chef de poste pour procéder à l’interrogatoire. Gaga aurait tenté de se lever et de s’enfuir et le chef de poste Désiré Manirambona lui a tiré 3 balles dans la tête et il est mort sur le champ. »

 

Après l’assassinat du jeune garçon Glaris Ahishakiye par cet officier de la police, son ami a été transféré à l’hôpital de Médecins sans frontières sis au quartier Kigobe car lui aussi blessé.

 

La population de la zone Musaga se dit choquée par ce meurtre classé sans suite. Elle exige plutôt l’arrestation du commissaire Désiré Manirambona et de le traduire devant la justice.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

21 mai 2019

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 387 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha