Recherche

Amakuru yo ku wa 19 Munyonyo 2019

Journal du 19 Novembre 2019

Le Représentant légal de l’Eglise adventiste du septième jour est incarcéré depuis ce jeudi

Évaluer cet élément
(2 Votes)
Lameck Barishinga Lameck Barishinga

Le Représentant de l’église adventiste du 7ème jour au Burundi est incarcéré depuis ce jeudi au commissariat général de la police judiciaire de Jabe. Arrêté à l’aéroport international Melchior Ndadaye avant de se rendre dans une réunion du fin d’année au Kenya, au siège de cette église pour la région Afrique Centrale et de l’Est. Il est accusé entre autre de ternir l’image du Burundi. Les fidèles de cette église crient au montage.

Les fidèles de l’église adventiste du 7ème jour à Bujumbura ont mal accueilli l’arrestation de leur leader Lameck Barishinga. Il a été arrêté par la police ce jeudi à 15 heures à l’Aéroport international Melchior Ndadaye. Ces membres de cette église ajoutent que les accusations lui reprochés ne sont que de purs montages. « On lui a accusé de salir l’image du Burundi en Amérique à travers une vidéo qui circulait sur les réseaux sur la torture qu’ont subi les fidèles de notre église à Ngozi. Est-ce que ces policiers croyaient que personne ne les voyait ? Est-ce que les burundais n’ont pas des moyens pour suivre ce qui se passe au pays et le partager aux autres ? Dans ce cas, notre pasteur n’a rien fait. Ils lui ont reproché de ne pas représenter l’église adventiste valablement. Il est représentant de l’église adventiste du 7ème jour au Burundi. Il a le droit de participer à cette réunion. C’est bien Lameck Barishinga qui est reconnu comme notre pasteur. », a indiqué un fidèle.

 

Les membres de cette église indiquent que le nommé Joseph, actuellement reconnu par le pouvoir, a été limogé par l’assemblée générale. De plus, il détient injustement le sceau de l’église. « Joseph ne peut plus être pasteur car il a été limogé de ses fonctions pour fautes graves. De plus, on lui a accusé de posséder injustement le sceau de cette église. Si Joseph possède le sceau, c’est celui qui devrait être puni car il n’est plus responsable de cette église. Si Lameck écrit aux fidèles, c’est parce qu’il est leur leader. », se lamente un fidèle.

 

Ces membres de l’église adventiste du 7ème jour à Bujumbura, indiquent la représentation légale de cette église dans le monde avait envoyé une correspondance au président de la République pour lui informer que Lameck Barishinga est désormais le responsable de l’église adventiste du 7ème jour.

 

Ces fidèles demandent au gouvernement de laisser à l’église sa liberté de gestion et d’organisation interne.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 113 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha