Recherche

Amakuru yo ku wa 24 Nzero 2020

Journal du 24 Janvier 2020

Des membres du parti CNL de la zone Muyira incarcérés

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Quatre membres du parti CNL de la zone Muyira en commune Kanyosha de la province Bujumbura sont détenus dans différents cachots depuis dimanche dernier. Tous avaient fui leurs ménages après la tentative d’assassinat de Gédéon Mpitabavuma, chef de zone Muyira, au mois d’octobre de l’année dernière. 22 autres membres de ce parti sont incarcérés à la prison centrale de Mpimba pour le même dossier. Leurs familles crient à l’injustice.

Deux de ces membres du parti CNL ont été arrêtés ce mardi, les deux autres avaient été arrêtés par la police dimanche dernier sur la colline Kavumu, dans la zone Muyira de la commune Kanyosha en province Bujumbura comme nos sources en provenance de leurs familles l’indiquent.

 

Toutes ces personnes ont été arrêtées de retour chez eux après deux mois passés en cavale suite à une embuscade tendue au chef de zone Muyira, Gédéon Mpitabavuma qui a été tiré dessus par des gens jusqu’à présent non encore identifiés. Dès lors, les membres du parti CNL surtout les élus de ce parti ont été traqués et plus de vingt-deux ont été arrêtés accusés de faire partie de ceux qui ont tiré sur cet administratif.

 

Les autres membres de ce parti qui avaient fui suite aux menaces qu’ils subissaient, avaient déjà commencé à rentrer après la réunion des autorités et des agents de sécurité qui leur demandaient de regagner leurs maisons. Mais tous ceux qui rentrent, finissent sous les verrous.

 

Notre source au sein du parti CNL indique que les personnes détenues à Mpimba n’ont déjà comparu qu’une seule fois, avec le même chef d’accusation : tentative d’assassinat du chef de zone Muyira. Parmi les personnes récemment arrêtées, deux sont incarcérées aux cachots de la zone Muyira, les deux autres au commissariat municipal de la police.

 

Les familles des détenus indiquent qu’il s’agit d’un coup monté dans le but d’intimider les membres du CNL, car après avoir comparu, ils n’ont rien trouvé contre eux. Ces familles demandent que cette persécution cesse.

 

L’administrateur de la commune Kanyosha, Jean-Berchmans Munzerere, a confirmé l’incarcération de ces membres du CNL et indique que c’est une affaire juridique sur laquelle il ne peut pas s’exprimer.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

26 janvier 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 300 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha