Recherche

Amakuru yo ku wa 14 Ruhuhuma 2020

Journal du 14 Février 2020

Dossier Clément Nkurunziza : la ministre de la justice ordonne la perpétuité

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Clément Nkurunziza Clément Nkurunziza

La ministre de la justice est citée parmi les manipulateurs des instances judiciaires dans l’affaire Clément Nkurunziza. La ministre Aimée Laurentine Kanyana s’activerait pour exiger au tribunal de condamner à perpétuité le présumé planificateur des massacres des étudiants hutu de l’université du Burundi en 1995.

Clément Nkurunziza croyait que son premier procès du 22 janvier allait être uniquement basé sur la forme. La partie défenderesse a, dès le début, montré que le procès violait les lois burundaises. Non seulement, les massacres des étudiants Hutu de l’Université du Burundi, est un crime déjà prescrit, selon la défense, les avocats ont également expliqué que le tribunal de grande instance de Mukaza n’était pas compétent pour juger cette affaire. Selon, les avocats de la défense, l’affaire des massacres de 1995 à l’Université du Burundi devait être traitée au niveau de la Commission Vérité et Réconciliation. Après les plaidoiries, un huis clos des juges a délibéré, et a décidé d’entrer dans le fond du dossier selon les sources présentes au procès.

 

Mais … qu’avez-vous décidé sur la forme ?

 

C’est la question que la partie défenderesse a demandé aux juges. Les avocats de la défense ont demandé que le jugement sur la forme soit annoncé avant d’entamer le fond du dossier. Mais leur requête a été rejetée selon nos sources. Clément Nkurunziza a alors, de son tour, refusé de de plaider sur le fond.

 

Les juges ont décidé de continuer le procès sur le fond tout en mentionnant que l’accusé a refusé de plaider.

 

Théoneste Niyongabire, substitut du procureur général près la cour suprême, qui représentait le ministère public dans cette audience publique qui était dirigée par la présidente du Tribunal de Grande Instance de Mukaza Nadine Nsabimana, a alors continué de charger Clément Nkurunziza. Il y avait 8 autres témoins à charge qui se sont présentés comme des rescapés de ces massacres de l’Université du Burundi de 1995.

 

L’ingérence de la ministre de la justice

 

Selon les sources de la RPA, actuellement, la ministre de la justice serait entrain d’ordonner au Tribunal de Grande Instance de Mukaza de condamner à perpétuité Clément Nkurunziza. La ministre Aimée Laurentine Kanyana le ferait par l’intermédiaire du procureur général de la République Sylvestre Nyandwi, selon notre source.

 

Clément Nkurunziza est détenu dans la prison centrale de Ngozi depuis son arrestation le 22 mars 2018. Ce jour-là, il venait d’être déporté des Etats-Unis d’Amérique, le pays qui lui avait refusé l’asile.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

23 février 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 246 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha