Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

La persécution et la traque des militants du parti CNL semblent avoir été planifiées par différentes instances du pays. En témoigne les menaces proférées par le commissaire de la police en province Muyinga au cours d’une réunion de sécurité tenue vers la fin du mois de mars dernier.

Le représentant du parti présidentiel le Cndd-Fdd dans la province de Bujumbura, en étroite collaboration avec un ancien fidèle d’Agathon RWASA sont pointés du doigt dans ces enseignements. Les membres du parti CNL s’insurgent contre cette ingérence dans leurs activités, surtout que leur parti a été agrée en bonne et due forme.

Le gouverneur de la province Bururi recommande à tous les directeurs des établissements scolaires de veiller à ce qu’il n’y ait aucun autre parti qui puisse s’installer dans cette province sauf le CNDD-FDD dont il est membre. Frédéric Niyonzima demande également aux directeurs des établissements sous convention de se rebeller contre les responsables des confessions religieuses et d’obéir uniquement aux ordres des autorités administratives.

La mesure a été prise ce dimanche 31 mars par le responsable du district de Kibondo. Cette décision serait consécutive aux récentes attaques perpétrées dans ledit district par des hommes armés.                                                                 

Un membre du parti Cnl en zone et commune Buhiga de la province Karuzi a été arrêté dans l’après-midi de ce 25 mars par des Imbonerakure puis incarcéré au cachot de ladite zone. Le motif de son emprisonnement serait la collecte en commune Buhiga, des cotisations de son parti CNL.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

Qui est en ligne?

Nous avons 438 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha