Recherche

Plus de tente personnes ont été assassinées au cours du mois de février

Des enseignants appelés à collaborer avec le SNR pour traquer les opposants

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le gouverneur de la province Bururi recommande à tous les directeurs des établissements scolaires de veiller à ce qu’il n’y ait aucun autre parti qui puisse s’installer dans cette province sauf le CNDD-FDD dont il est membre. Frédéric Niyonzima demande également aux directeurs des établissements sous convention de se rebeller contre les responsables des confessions religieuses et d’obéir uniquement aux ordres des autorités administratives.

Cette rencontre du gouverneur de la province Bururi avec les directeurs de tous les établissements scolaires œuvrant dans cette province a eu lieu jeudi le 04 Avril dans les enceintes du Lycée Bururi. Elle avait comme objectif d’analyser ensemble le bilan de ce qui a été déjà réalisé depuis l’ouverture de cette année scolaire.

 

Ces responsables des établissements scolaires ont été cependant étonnés de constater que, au lieu de parler des questions en rapport avec l’éducation, le gouverneur Frédéric Niyonzima a plutôt fait une propagande politique en enseignant l’idéologie de son parti le CNDD-FDD. « Il a dit qu’il est presque temps de préparer les élections. Il a recommandé à tous les directeurs de travailler comme des agents du service national de renseignement afin d’éviter que d’autres partis viennent enseigner leurs idéologies dans cette province. Il a cité notamment le nouveau parti CNL d’Agathon Rwasa. Il a en outre demandé aux directeurs des établissements sous convention, de se rebeller contre les responsables des confessions religieuses comme les évêques, les prêtres et les pasteurs et de n’obéir uniquement qu’aux ordres des autorités administratives. » Explique notre source

 

Le gouverneur Frédéric Niyonzima interpelle la population de sa province à haïr le Rwanda et ceux qui y ont demandé l’asile. « Il a incité le peuple burundais à la haine contre le Rwanda et contre ceux qui y sont réfugiés. Il a fait savoir qu’il faut combattre ce pays qui aurait donné des stupéfiants aux jeunes burundais afin qu’ils viennent perturber les prochaines élections. Il n’a pas manqué d’évoquer les noms de certaines personnalités comme Buyoya et Busokoza. Il a fait savoir que ces derniers ont créé des partis politiques au Rwanda et dans plusieurs pays d’Europe pour combattre le Burundi.» Indique notre source

 

Les directeurs des établissements scolaires en province Bururi déplorent l’attitude du gouverneur Frédéric Niyonzima qui associe la politique aux questions en rapport avec l’éducation. Ils s’inquiètent également de son idéologie divisionniste au lieu d’unir les citoyens dont il est responsable.

Lu 514 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2019 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 298 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha