Recherche

Amakuru yo ku wa 26 Ntwarante 2020

Journal du 26 Mars 2020

Vers l’élimination du CNL avant les élections de 2020 ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un plan d’élimination physique des membres du parti CNL en commune Mutimbuzi de la province de Bujumbura serait en cours de préparation. Organisé par le responsable du parti Cndd-Fdd dans cette commune en collaboration avec certains administratifs locaux et les jeunes Imbonerakure, ledit plan aurait pour but d’éliminer tous les obstacles qui pourrait nuire au parti au pouvoir lors des prochaines élections.

Des informations en provenance de certains Imbonerakure de la commune Mutimbuzi font savoir que ce plan d’élimination physique des membres du parti CNL dans cette commune a été dévoilé lors d’une réunion qui a été organisée par Elysée Nindorera, responsable du parti Cndd-Fdd dans cette commune. Cela s’est déroulé le 2 novembre courant en zone Maramvya, comme l’indique l’un des Imbonerakure qui ont participé dans ladite réunion. « On nous a demandé d’énumérer tous les problèmes qui pourraient nos activités. Tous les chefs de zones ont alors pris la parole. Un certain Florian a clairement dit que les membres du CNL leur donnent du fil à retordre en commune Mutimbuzi. »

 

Selon l’une de nos sources au sein des Imbonerakure de la commune Mutimbuzi, Elysée Nindorera président du parti Cndd-Fdd dans cette commune, aurait recommandé aux jeunes Imbonerakure de cette localité de faire recours à tous les moyens à leur disposition pour éliminer ces obstacles. « Dans son intervention, le responsable communal du parti Cndd-Fdd s’est étonné d’entendre ce genre de propos. Il nous a rappelé que le parti nous a justement outillé pour faire face à ce genre de problèmes. Et là, il faisait référence aux armes et aux tenues militaires et policières nous distribuées. Il nous a ordonné de déposer ces armes chez les opposants les plus virulents pour qu’ils soient arrêtés, à défaut de les tuer nous-mêmes. »

 

Lors de cette réunion, poursuivent nos sources, les différents chefs de zones qui y ont participé ont pris la parole et ont pointé du doigt certains éléments du CNL considérés comme gênants. C’est le cas d’un certain Florian de la zone Gatumba qui a cité un certain Emmanuel Matata membre du parti CNL comme étant l’un des éléments qui peuvent nuire aux intérêts du parti au pouvoir dans cette localité.

 

Une semaine après cette rencontre, Emmanuel Matata a été victime d’un montage qui aurait été exécuté par les membres du parti au pouvoir. Ces derniers auraient déposé une grenade et des tenues militaires dans sa parcelle en chantier pour qu’il soit emprisonné. Un des Imbonerakure révèle les noms des responsables du parti Cndd-Fdd qui ont participé à ce montage. « Le surnommé Kiyoka ainsi que le prénommé Florian prennent les devants dans cette persécution. De longues listes d’opposants d’ici à Gatumba ont déjà été confectionnées. Je vous le dis pour éviter que des innocents soient exterminés. »

 

Selon toujours nos sources, parmi les concepteurs et planificateurs de ce montage visant l’éliminations des membres du CNL en zone Gatumba figureraient les prénommés Florian, Zabulon, John alias Manenga et un certain Musafiri.

Lu 284 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

28 mars 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 149 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha