Recherche

Amakuru yo ku wa 26 Ntwarante 2020

Journal du 26 Mars 2020

Un policier de Kiremba s’en prend aux membres du parti CNL

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Les membres du parti CNL du quartier Kiyange, zone Gakere , commune Kiremba en province Ngozi accusent un policier prénommé Rwasa de les persécuter. Ce dimanche, ce policier a passé à tabac deux partisans du Congrès National pour la Liberté.

 

Ce policier du nom de Rwasa alias  Masegema cité dans la persécution des membres du CNL a été affecté au poste de police du centre Kiyange, zone Gakere, commune Kiremba en province Ngozi.

 

Selon les informations recueillies auprès de la population de cette localité, ce policier a arrêté et tabassé deux membres du parti CNL ce dimanche sous les yeux du chef de quartier Kiyange avant d’être empêché par ces collègues policiers.  Cet habitant témoigne.

 

«  Il a frappé par la crosse de son arme une personne du nom de RUBERINTWARI Norbert lui reprochant d’être membre du parti CNL.  

Il a même frappé un certain Claude, enseignant du lycée communal Ruhata, en le trainant par terre.  

Il lui a dit qu’il avait pour mission d’anéantir tous les membres du parti CNL, qu’il a été muté à cette position pour effacer toute trace des membres du parti CNL.

Il a aussi signalé qu’il était natif de Nyamurenza et que par conséquent tout ce qui se produit à Nyamurenza doit être fait également à Gakere »

 

Selon toujours les mêmes informations, ce policier nommé Rwasa serait de mèche dans ce plan de persécution avec certains imbonerakure.

 

« La réunion des informateurs qui dénoncent les membres du CNL au centre de Gakere se fait entre un certain Nsabimana connu sous le sobriquet de KIMWANDA, un certain Bosco chef des imbonerakure sur la colline Kiyange et deux autres dont Bigirimana et Shehe.

Ils partagent entre eux de la bière et en retour ils lui donnent des informations à propos des membres du parti CNL et lui promet de les mater », a précisé la source.

 

Les habitants de la zone Gakere demandent aux autorités habilitées de le transférer ailleurs et de le sanctionner conformément à la loi.

 

Contacté, Samson NDUWARUGIRA, chef de zone Gakere, a répondu qu’il n’est pas au courant de cette situation. En 2015, le même policier a ouvert le feu sur son supérieur mais heureusement ce dernier n’a pas été touché.

Lu 393 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

28 mars 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 246 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha