Recherche

Amakuru yo ku wa 05 Ndamukiza 2020

Journal du 05 Avril 2020

La délibération sur la candidature du parti au pouvoir aux prochaines présidentielles s’annonce tendue

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Même si  le silence s’impose au sujet des noms des probables candidats, deux figures sont citées dans les hautes sphères du parti de l’aigle. Il s’agit de Pascal Nyabenda, actuel président de l’Assemblée nationale et le Secrétaire Général du Parti Evariste Ndayishimiye. Toutefois, des sources fiables au sein du Parti craignent une fracture au sein des deux axes qui s’affrontent pour décrocher l’élection de leur favori.

Officiellement aucun nom ne filtre sur la candidature du Cndd-Fdd aux présidentielles de 2020. Mais, à travers les canaux de communication internes au sein des membres du parti de l’aigle, les noms de Pascal Nyabenda (actuel président de l’Assemblée nationale) et d’Evariste Ndayishimiye (Secrétaire Général du parti au pouvoir), alimentent les réseaux.

 

Des sources fiables autour de la direction du parti révèlent qu’en réalité, la bataille pour décrocher le nom du candidat se déroule autour de ces deux personnalités qui divisent actuellement la classe dirigeante.

 

Pierre Nkurunziza, acteur clé dans cette course, soutiendrait une candidature civile de Pascal Nyabenda qui a déjà prouvé sa loyauté en lui offrant, sur un plateau d’or, le 3ème mandat, pourtant contesté en 2015 par le gros des dinosaures du parti.

 

De son côté, le noyau dur du régime, constitué essentiellement par un groupe de généraux issus de l’ex rébellion du Cndd-Fdd, voudrait une candidature militaire à savoir celle du Général Major Evariste Ndayishimiye. Loin de soutenir son numéro 2, Pierre Nkurunziza aurait déjà publiquement affiché sa préférence  à Pascal Nyabenda lors de la croisade de prières en août dernier, au cours de laquelle, il aurait dit qu’une grande et bonne nouvelle allait venir de la province de Bubanza.

 

Nos sources indiquent également que dans ce bras de fer avec l’axe des généraux, Pierre Nkurunziza serait soutenu par deux poids lourds de l’appareil sécuritaire à savoir le ministre de la sécurité Alain Guillaume Bunyoni et le patron des renseignements le Général Gervais Ndirakobuca, alias Ndakugarika (je vais te tuer).

 

Néanmoins, ajoutent nos sources, le Guide suprême Eternel du parti, en l’occurrence Pierre Nkurunziza, a le dernier mot en cas de blocage. Un mot qui peut complètement changer la donne.

Lu 306 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

6 avril 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 129 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha