Recherche

Amakuru yo ku wa 26 Ntwarante 2020

Journal du 26 Mars 2020

Une croisade accompagnée de la séquestration des honnêtes citoyens

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Peur panique au sein de la population vivant dans les environs du lieu où se déroule la croisade du parti Cndd-Fdd à Gitega. Ce jeudi après-midi, les Imbonerakure et les policiers ont tabassés les passants qui n’ont pas participé à la croisade. Les habitants de Gitega réclament que cesse ce comportement car, disent-ils, chacun a le droit de choisir sa religion de préférence.

Ce jeudi entre 12 heures et 14 heures, les Imbonerakure et les policiers qui assuraient la sécurité du lieu de la croisade organisée par le parti Cndd-Fdd à Gitega, ont forcé les passants à participer à cette croisade.

 

Ceux qui tentaient de résister étaient tabassés selon ce témoin. « C’était jeudi entre midi et 14 heures lorsque les Imbonerakure passaient à tabac les passants les obligeant de participer dans la croisade. Ils opéraient de la sorte puisque le lieu était encore désert. Les Imbonerakure ont réagi de cette manière pour cacher que nos autorités n’ont pas fait la sensibilisation pour la croisade. La non-participation dans la croisade du Cndd-Fdd pourrait aussi être interprétée comme le désintéressement de la population. »

 

Juste après la croisade, ces Imbonerakure sont allés dans différents quartiers de la ville de Gitega pour malmener les partisans de l’opposition. Ce témoin donne l’exemple du quartier Place. « Même le soir quand les Imbonerakure rentraient de la croisade, ils violentaient les gens. Dans le quartier Place, je les ai vu moi-même en train de tabasser les gens qu’ils accusaient de s’être absentés dans la croisade de prière. J’ai reconnu le chef des Imbonerakure au quartier Place prénommé Luc et son ami Ezéchiel qui est également un Imbonerakure méchant. Ils ont blessé certaines personnes. »

 

Les habitants de Gitega demandent que ce comportement cesse. Selon eux, chacun a le droit de choisir sa religion. A ce propos, la rédaction a essayé de joindre Valentin Nahimana, l’administrateur de la commune Gitega, mais son portable n’a pas été décroché.

Lu 171 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

28 mars 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 162 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha