Recherche

Amakuru yo ku wa 30 Ntwarante 2020

Journal du 30 Mars 2020

Une croisade du Cndd-Fdd pour se venter

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Pierre Nkurunziza, président du Burundi Pierre Nkurunziza, président du Burundi

Les saintes écritures continuent à être manipulées par les poids lourds du parti Cndd-Fdd dans l’objectif de légitimer divine le pouvoir. Dans la croisade qui a débuté ce jeudi dans la capitale politique de Gitega, les autorités issues du Cndd-Fdd accusent les autorités qui ont gouverné depuis l’indépendance d’avoir dirigé le pays dans les ténèbres jusqu’à ce que ce parti apporte la lumière.

Dans cette croisade organisée depuis ce jeudi, les autorités issues du parti Cndd-Fdd n’ont pas hésité à manipuler les saintes écritures dans le but de montrer que le pouvoir de ce parti est la seule légitime depuis l’indépendance car il est de droit divin. Des propos redondants chez les ténors du parti Cndd-Fdd. Dans son allocution, le secrétaire général de ce parti a indiqué que les burundais ont toujours été en conflits car les autorités du pays se sont éloignées de Dieu. « Nous les burundais, nous avons eu beaucoup de problèmes dans le passé. Notre pouvoir a été usurpé et nous nous sommes entretués. Beaucoup se sont rebellés contre Dieu et ont commencé à prier des idoles. Mais un jour, le vrai Dieu est venu lui-même pour sauver les burundais. », s’est vanté Evariste Ndayishimiye.

 

Même son de cloche chez le président Pierre Nkurunziza. Ce dernier a indiqué que seul le parti Cndd-Fdd a endossé le poids du fardeau laissé par leurs prédécesseurs. « Les bagumyabanga, nous sommes dans la grâce de Dieu. Il y a ceux qui nous ont devancés en politique, qui regrettent maintenant pourquoi ils sont entrés en politique. Mais nous, nous avons été épargnés. Les membres de l’Uprona ont tant pleuré en 1961. Ceux du Frodebu ont tant pleuré en 1993. Mais vous, vous avez pleuré un tout petit peu, Dieu vous a juste donner une gifle. Acclamons notre Dieu. Alors, nous les membres du Cndd-Fdd nous supportons le fardeau que nous ont laissé nos aînés.  Ceux qui étaient au pouvoir avant nous. », a renchérit Pierre Nkurunziza. 

 

Monseigneur Simon Ntamwana qui était présent dans cette croisade a plutôt lancé un clin d’œil aux membres du Cndd-Fdd en leur disant qu’il faut cesser de se venter car les problèmes qui hantent le Burundi sont toujours très nombreux. « Dieu veut que les réfugiés rentrent au pays pour que leur malheur s’arrête. Nous sommes venus pour remercier le Seigneur de nous avoir sorti des innombrables problèmes dans lesquels nous sommes passés. Nous avons tant souffert des interminables guerres, tant pleuré. Beaucoup de burundais ont toujours été en exil. Vous avez essayé de résoudre ces problèmes. Mais, n’oubliez pas que la route est encore longue. Libérez les prisonniers, encouragez ceux qui n’ont plus de l’espoir. Continuez l’œuvre de construire le pays. » a conseillé Mgr Simon Ntamwana

 

Cette croisade va se terminer ce samedi pour laisser la place à l’élection du candidat présidentiel du parti Cndd-Fdd lors du congrès extraordinaire de ce dimanche.

Lu 203 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

1 avril 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 162 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha