Recherche

Amakuru yo ku wa 29 Ntwarante 2020

Journal du 29 Mars 2020

Les rapatriés sous la casquette du parti CDP réclament leurs promesses

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les burundais rapatriés sous la casquette du parti CDP demandent aux dirigeants de ce parti d’accomplir leurs promesses. Hébergés à la permanence du parti CDP en mairie de Bujumbura depuis déjà 3 mois, ils affirment n’avoir reçu aucune des aides leur promise avant leur retour au pays.

Ils sont en tout une vingtaine. Parmi eux, des familles avec des enfants dont certains en âge de scolarité. Selon des sources concordantes, ils sont hébergés depuis déjà 3 mois à la permanence nationale du parti CDP sis à Rohero II, avenue Makamba, numéro 28.

 

Au départ, ils étaient une quarantaine avant que certains ne fassent défection au parti CDP pour intégrer le parti FNL. C’était au mois de janvier de cette année. A leur arrivée au pays, ils ont d’abord étaient hébergés quelques jours dans des hôtels avant de déménager vers cette permanence du parti CDP.

 

Provenant de différents pays de la sous-région où ils s’étaient exilés suite à la crise de 2015, ils avaient tous eu les mêmes promesses de la part de la présidence du parti CDP. Chacun devrait bénéficier d’un montant de 2000 $ par mois jusqu’à la tenue des élections, c’est-à dire au mois de mai prochain. Anicet Niyonkuru leur avait également garanti qu’ils auraient un paquet retour donnés aux politiciens, ajoutent nos sources. Le politicien, chef du  parti  leur a payé les billets retour, leur signifiant qu’ils auront l’argent une fois au Burundi.

 

Arrivés au Burundi, le président du parti CDP continuait à nourrir leurs espoirs quant à l’octroi des montants promis. Parallèlement, leurs dossiers ont été déposés à l’organisation internationale des migrations, OIM, par les responsables du parti CDP. Une organisation qui, selon nos sources, devrait leur donner les frais d’installation au Burundi. Avant d’être communiqué que finalement l’OIM ne leur donnera rien suite à l’opposition du ministère de l’intérieur, poursuivent nos sources.

 

Dans cette permanence, ils s’organisent autant qu’ils peuvent pour subvenir à leurs besoins. Ces personnes qui se disent trompées demandent au président du CDP d’accomplir ses promesses  qui ont motivées leur retour au Burundi laissant pour certains des familles en exil.

 

 

Lu 177 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 360 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha