Recherche

Amakuru yo ku wa 29 Ntwarante 2020

Journal du 29 Mars 2020

L’administrateur de Nyabiraba mêle la politique à l’éducation

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Ferdinand Simbananiye, Administrateur de la Commune Nyabiraba Ferdinand Simbananiye, Administrateur de la Commune Nyabiraba

La population de la commune Nyabiraba en province Bujumbura accuse l’administrateur de cette commune de mêler l’éducation à la politique. Ces derniers jours, cet administratif convoque des réunions des parents soit disant pour sensibiliser les élèves à redoubler d’efforts afin de réussir en classe mais ces réunions sont vite transformées en des propagandes politiques pour le compte du parti Cndd-Fdd.

La population de la commune Nyabiraba dénonce les réunions organisées par l’administrateur communal, Ferdinand Simbananiye, sur certains établissements scolaires. A la convocation, ces réunions s’inscrivent dans le cadre d’étudier comment rehausser le taux de réussite des élèves. Par après, ces réunions traitent des questions politiques et sécuritaires. La population déplore le fait que cet administratif mêle l’éducation à la politique. « En tant que parent d’élèves des établissements de la commune Nyabiraba sommes étonnés par le fait que l’administrateur convoque des réunions des parents soi-disant pour la sensibilisation à l’éducation des enfants. Une meilleure éducation aux enfants est appréciable de même que le fait de veiller à la sécurité. Mais, ce qui nous inquiète c’est le fait de mêler l’éducation à la politique. La première réunion a eu lieu la semaine dernière sur une école du centre de la commune Nyabiraba et vendredi dernier, l’administrateur était dans la localité de Buyengero sur la colline Raro », indique un habitant.

 

De plus, le responsable de la commune Nyabiraba exhorte la population de voter pour le compte du parti Cndd-Fdd, un message qui est destiné également aux enfants. Ceux qui refuseront d’obtempérer seront considérés comme des groupes armés qui ont mené une attaque dans cette commune le 23 février dernier. La population quant à elle dit qu’il s’agissait d’un coup monté pour arrêter les militants du parti CNL. « Il oblige les parents et les élèves de voter pour le parti Cndd-Fdd. Comment pouvons-nous intégrer un même parti alors qu’il y en d’autres ? En ce qui concerne les groupes armés taxés de militants du parti CNL, il s’est remarqué que c’étaient des Imbonerakure qui ont été utilisés dans le but d’appréhender les militants de ce parti et ce n’est plus un secret pour personne », révèle un habitant.

 

Les habitants de la commune Nyabiraba demandent la cessation de ces actes d’intimidation de la part de l’administrateur communal et de les laisser libres et respecter la divergence d’idéologies politiques.

 

Contacté à ce propos, Ferdinand Simbananiye, administrateur de la commune Nyabiraba a décroché son téléphone après une brève présentation.         

Lu 129 fois

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

Qui est en ligne?

Nous avons 211 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha