Recherche

Amakuru yo ku wa 30 Ntwarante 2020

Journal du 30 Mars 2020

Une liste d’une vingtaine d’opposants, frondeurs du parti au pouvoir, hauts gradés de l’armée et activistes de la société civile avait déjà filtré du bureau du Procureur Général. Des noms de personnes recherchés pour leur participation présumée à la tentative de coup d’Etat de mai 2015. Une nouvelle liste qui a également pu filtrer contient le nom de 3 de nos confrères journalistes. 

Dans un communiqué sorti ce samedi 24 Octobre 2015, l’équipe de ces envoyés internationaux dit « accueillir » chaleureusement et soutenir la résolution de la commission Paix et Sécurité de l’Union Africaine du 17 Octobre 2015 en rapport avec la crise au Burundi. Ces envoyés consentent totalement sur le fait que « seul un dialogue véritable et inclusif, basé sur le respect des accords d’Arusha pourrait permettre aux acteurs burundais de trouver une solution consensuelle face à la crise que vit leur pays, préserver la paix, consolider la démocratie et la primauté de la loi ».

Le Rwanda a opté pour une résolution de conflits par voie diplomatique et pas de polémique entre les pays voisins avec une histoire commune. C’est en substance le message de la Ministre des relations extérieures et porte-parole du gouvernement rwandais dans une conférence de presse animée à Kigali ce jeudi. C’est au moment où le gouvernement de Bujumbura accuse le pays des milles collines d’être de mèches avec les déstabilisateurs de son pouvoir.

Les quinze membres de la Commission Nationale du Dialogue Inter-Burundais ont prêté serment ce vendredi matin  à GITEGA devant le Président de la République Pierre NKURUNZIZA. Avaient aussi rehaussé de leur présence ces cérémonies, le Président de l'Assemblée Nationale et son vice-président, le vice-président du Sénat, les deux vice-présidents de la République, les membres du gouvernement, les parlementaires et des représentants du corps diplomatique,  les gouverneurs de province,  différents cadres de l'Etat et les chefs de service œuvrant à GITEGA.

La lettre du Procureur Général de la République adressée au Ministre de la Justice et référenciée N° 552.10/617/BV/2015 n’a filtré que cette semaine. Elle date pourtant du 12 octobre 2015. L’objet de cette correspondance est une demande d’extradition d’une douzaine de personnalités.

Page Facebook

Compteur

© 2009-2020 by GPIUTMD

Twitter

APO Group - Africa-Newsroom: latest news releases related to Africa

1 avril 2020

Press releases from Africa-Neswroom.com

Qui est en ligne?

Nous avons 441 invités et aucun membre en ligne

Nos journaux

News letter

captcha